POLITIQUE

À MOINS DE DEUX ANS DE LA PRÉSIDENTIELLE Tous les fronts, contre Macky

  • Date: 15 février 2016

Il doit avoir de la « matière » à « cogiter » sur les stratégies politiques. Le conseiller politique du chef de l’État embarque ainsi Macky Sall dans un choix politique, au moment où tous les fronts politico-syndicaux déclenchent des hostilités qui l’éloignent de l’électorat.

Curieux et surprenant que cela puisse être, les choix politiques du président de la République, sur la grille des stratégies laissent parfois pantois plus d’un observateur. Depuis son accession surprenante à la magistrature suprême, les actes déroulés effleurent un certain amateurisme et/ou une méconnaissance de l’État et de ses principes de fonctionnement. Dès lors, ce principe de fonctionnement des États démocratiques, si cher à Durkheim, n’éclot pas avec ce régime. Pour quelqu’un ayant fait ses humanités d’abord dans la gauche puis auprès d’un « animal » politique, Me Wade en l’occurrence, cette décision d’aller à des consultations électorales de tous les dangers pour son régime reste incompréhensible. Au moment où tous les acteurs politiques de son opposition fédèrent leurs forces pour ainsi abréger sa volonté d’avoir un second mandat, Macky semble narguer le thermomètre politique. Alors que, les griefs contre son régime, sont pour la plupart fondés, eu égard aux erreurs politiques notées depuis trois ans sur les libertés individuelles, politiques et collectives. Dans son parti ou ce qui lui ressemble, l’Apr est un « géant » aux pieds d’argile. Non structuré, l’appareil politique de Macky Sall se cherche encore et manque de fortes têtes. Sur le plan social, c’est encore pire. Les principaux syndicats qui ont perdu Wade et son régime sont dans la rue. Effervescent. Le Cusems syndicat majoritaire des enseignants, le Saes, la Fgts qui bloque les Collectivités locales, le Sustas pour ne citer que ceux-là. Pour compléter ce tableau noir, la grogne du monde rural sur la mauvaise campagne arachidière. C’est dans ce contexte trop défavorable pour son régime que le président de la République s’engage dans des consultations électorales !

Par Pape  Amadou Gaye

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15