Accueil / ECONOMIE / À saint-louis, les producteurs dans l’expectative

À saint-louis, les producteurs dans l’expectative

La campagne agricole a démarré dans la région de Saint Louis à l’instar des autres localités du pays. Et c’est le 18 juin dernier que les opérations de vente des semences d’arachides ont effectivement démarré dans la région de Saint-Louis. Pour cette présente campagne, l’Etat a mis à la disposition des trois seccos de la région installée dans les communautés rurales de M’pal, de Gandon et de Mbane un stock d’appoint de 33 tonnes.

Source : Le Matin
« Comme nous avions l’habitude de faire à la veille de chaque campagne surtout celles d’hivernage, il est utile de faire le point avec les organisations paysannes pour savoir et clarifier un peu la situation des remboursements », a déclaré le Directeur général de la Société d’aménagement et d’exploitation des eaux du delta et fleuve du Sénégal (Saed). Mamadou Dème de poursuivre : « Il faut aussi prendre les dispositions très vite pour aller en campagne. C’est cela qui nous avait ramené à faire une visite en rencontrant les producteurs de certaines cuvettes qui semblaient plus ou moins puissantes par rapport aux autres. Nous avons noté avec l’encadrement et les représentants de ces producteurs les leviers sur lesquels il va falloir agir, les moyens à tenir et les différents préalables pour permettre aux producteurs d’aller vers une exploitation de mise en valeur correcte de leurs terres ».

En attendant de mettre en œuvre le programme d’autosuffisance en riz où certains préalables seront requis, la Saed continuera d’exécuter l’objectifs de sa 8ème lettre de mission qui se fixe une superficie de 38.000 hectares pour le prochain hivernage. Tous les acteurs veulent apporter leur touche pour un bon déroulement de la campagne. Du côté de la Division régionale du développement rural, c’est la grande mobilisation pour cette présente campagne. Les semences comme le matériel ont déjà été mobilisés. Ibrahima Diop, le chargé du suivi à la Dsdr informe que « la distribution a démarré au niveau de la région de Saint-louis. Sur l’étendue de la région, les semences sont parvenues. 23 tonnes d’arachide au sein du secco de M’Pal, 10 tonnes pour celui de Gandon ».

« Les opérations de vente de ces semences ont démarré au niveau de ces différents points M’pal, Gandon et éventuellement Mbane par les commissions locales de supervision de la section des intrants crées par les autorités administratives », a-t-il dit avant de révéler que le prix de section au producteur est à 100 Fcfa le kilo puisque l’Etat a accordé une subvention de 85 Fcfa. Le kilogramme est évalué à 200 Fcfa pour l’arachide décortiquée. L’Etat a accordé une subvention de 360 Fcfa. Il faut dire que les semences reçues cette année sont décortiquées et conditionnées en sacs de 50 kg par producteur conformément aux recommandations des autorités centrales. Toutefois, une innovation de taille est apportée dans le cadre de la mise en place de ces intrants pour la campagne agricole 2007/2008. Ainsi, dans le cadre des programmes spéciaux, selon les besoins, des semences de sésame, de maïs, de bissap et manioc et même de zapropha seront mises à la disposition des producteurs.

Mieux, M. Diop annonce aussi qu’un vaste programme de renforcement de capacités des producteurs est prévu pour que les résultats escomptés par rapport à ces programmes spéciaux puissent être atteints. À ceux-là s’ajoute le programme de mise en place d’engrais au niveau de la région qui sera instauré. Malgré toutes ces dispositions prises, il faut noter que les producteurs sont présentement dans l’expectative.


À voir aussi

Fonds africain de développement- Le Japon accorde 700 millions de dollars américains

L’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) a signé un accord de prêt de 73,601 milliards …

DPEE- Le secteur secondaire se bonifie de 14% en décembre 2017

Le secteur secondaire au Sénégal s’est bonifié de 13,6%, en fin décembre 2017, comparativement au …