Accueil / ACTUALITES / Abdou Latif Coulibaly révèle de nouvelles informations sur le prochain avion de Wade

Abdou Latif Coulibaly révèle de nouvelles informations sur le prochain avion de Wade

Eurêka ! Les pièces du puzzle sur l’achat d’un nouvel avion présidentiel qui suscite, depuis quelque temps, de vives controverses, sont en train de se constituer. En effet, le journaliste-écrivain Abdou Latif Coulibaly a révélé, au cours de l’émission de la Rfm, Yoon Wi, animée par notre confrère Assane Guèye, qu’«ils (les gens du pouvoir) ont pris 6 millions de dollars ; ils sont allés voir quelqu’un qui avait déjà fait commande de 10 avions afin que ce dernier leur cède un avion. Ils l’ont fait, il y a deux ans.

Source : Le Quotidien
Ce qui fait que l’année prochaine, ils seront en possession de leur avion». Selon le journaliste, l’avion qui devrait remplacer la Pointe de Sangomar a été commandé par l’Etat du Sénégal depuis deux ans. Et qu’il a coûté 60 milliards de francs Cfa. Cela, compte non-tenu, indique-t-il, des frais d’équipements et de garnitures que va subir le prochain joyau de Me Wade. «Ceux qui veulent faire croire que la commande d’un avion et sa livraison peut se faire en l’espace d’une année vous trompent. Ça n’existe pas dans le monde», assure M. Coulibaly qui explique : «Un avion est différent d’un véhicule ou d’un «car rapide». Un avion est une chaîne de montage. Si vous vous rendez à l’usine de la compagnie Boeing ou Airbus, vous constaterez que ceux qui désirent commander un avion s’inscrivent sur une liste.(…) Le Sénégal n’avait pas sa place dans cette chaîne de fabrication.» En outre, l’ancien directeur de la station radio Sud Fm n’a pas apporté de précision sur la provenance de cet argent qui a servi à l’achat de ce nouvel avion, mais «renseigne qu’il sera équipé en Allemagne».

Des révélations qui viennent conforter davantage la position de ceux qui ont toujours soupçonné un relent de finauderie pour cautionner l’achat d’un nouvel avion. Suite à la fissure du hublot de l’avion de commandement, le 14 avril 2004 à la Palma de Majorque (Espagne), quelques temps après cet incident, on se rappelle, l’entourage du Président Wade s’est empressé de lancer le débat sur la «nécessité» d’acheter un nouvel avion au nom de la «sécurité» de Wade.


À voir aussi

Fin de la pénurie d’eau : Novembre, la nouvelle date de Mansour Faye

La pénurie d’eau à Dakar et sa banlieue ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. …

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …