ACTUALITE

Abdou Ndéné Sall secretaire d’Etat, sur les retards de salaire à Transrail

  • Date: 23 décembre 2015

Abdou Ndéné Sall Secrétaire d’Etat au Réseau Ferroviaire National n’agrée pas les retards de salaires subis par certains cheminots. Il déclare que « l’actionnaire a accepté de rester 3 mois, il doit donc assurer le paiement des salaires et s’il ne le fait pas, il est en faute ». Il a en outre révélé que toutes les dispositions ont été prises pour assurer la continuité du service, et  que les cheminots concernés par le retard seront payés incessamment.

A Transrail, le retard de paiement des salaires du mois de novembre pour certains cheminots, a fini de créer un malaise, avec à la clé des mouvements d’humeur et des menaces de bloquer la circulation des trains. Selon Abdou Ndéné Sall Secrétaire d’Etat au Réseau ferroviaire national, «l’actionnaire a accepté de rester 3 mois, il doit donc assurer le paiement des salaires et s’il ne le fait pas, il est en faute». Il ajoute : « la concession vient d’être résiliée, assortie d’un préavis de 3 mois. Durant toute cette période, Transrail doit payer les salaires en bonne et due forme. S’il ne paie pas, nous allons constater les difficultés et agir conformément au contrat. Nous n’étions pas au courant de ce retard, c’est le 21 décembre seulement que nous avons reçu dans ce sens un courrier du Syndicat unique des travailleurs de Transrail (Sutrail) daté du 17 décembre. Le retard de salaires touche les agents qui avaient domicilié leur paie à la Société Générale de Banque au Sénégal (SGBS) et un seul cheminot est concerné pour la Caisse nationale de crédit agricole (Cnca). Dès que j’ai été informé, j’ai pris contact avec le ministre des Finances, le Ministre du Budget et l’Agent Judiciaire de l’Etat pour leur parler de ces difficultés. Les deux banques ont été déjà contactées pour les rassurer et pour qu’elles prennent toutes les dispositions, pour continuer à payer les salaires, car l’activité ferroviaire continue effectivement. Sur la base de cela, les crédits ont été mis en place et les salaires vont être payés incessamment. Pour les prochains mois, il n’y a aucun souci à se faire, tout a été planifié, toutes les mesures nécessaires ont été prises, pour qu’il n’y ait pas un arrêt de l’activité ferroviaire et qu’il n’y ait pas de problèmes sociaux. Nous allons assurer le paiement régulier des salaires. L’actionnaire majoritaire a accepté de rester jusqu’à la fin du préavis et par conséquent il doit assurer le paiement des salaires. S’il ne le fait pas, il est en faute, il est en défaut ». Abdou Ndéné Sall informe par ailleurs que les autorités des deux pays sont prêtes à prendre toutes les mesures idoines, car le secteur ferroviaire est plus qu’important pour eux, et le président Macky Sall le prend comme un indicateur de réussite du Plan Sénégal émergent (Pse).

UN OBJECTIF DE TRANSPORT DE 6 MILLIONS DE TONNES DE FRET ET 2 MILLIONS DE PASSAGERS

« Le président Macky Sall nous a instruits de mettre en place l’organe provisoire chargé de conduire la période transitoire, sur la base de la transparence totale. C’est pourquoi, nous avons défini les profils des postes et un appel d’offres en bonne et due forme sera lancé pour permettre à tous ceux qui sont intéressés, de postuler. Le dépouillement sera opéré et c’est ainsi que le directeur général, le directeur de l’exploitation, le directeur des ressources humaines et le directeur des Infrastructures seront nommés. Nous allons réhabiliter le chemin de fer avec les acteurs du chemin de fer, avec les cheminots. Nous considérons d’ailleurs que les cheminots sont les seules constantes du chemin de fer tout le reste, à savoir l’investisseur, le capitaliste, le rail, le matériel roulant, peut être changé, mais l’ouvrier et le cheminot sont inchangeables. Le chemin de fer, c’est pour améliorer la compétitivité économique du pays, donc il faut que les cheminots soient des patriotes. Dans ce cadre, l’activité ferroviaire est beaucoup plus importante que le salaire. Nous ne laisserons pas le chemin de fer mourir». A l’en croire, le Président Macky Sall en est tellement conscient qu’il a nommé un secrétaire d’Etat qui s’en occupe exclusivement.

La Chine va réhabiliter la ligne Dakar-Kidira avec 750 milliards de francs Cfa

Selon lui, la volonté de réhabiliter et de relancer le chemin de fer, vient d’être marquée par la signature d’un contrat commerciale avec la Chine qui, avec une enveloppe de 750 milliards de Fcfa, va remettre à neuf la ligne Dakar-Kidira, avec tous les instruments modernes qu’il faut, pour assurer un transport adéquat de marchandises et de passagers. C’est inconcevable dit-il, de laisser encore 250 camions traverser chaque jour Kaolack, pour assurer le transport du fret entre Dakar et Bamako, ce qui contribue à détériorer nos routes. Après la réhabilitation, 6 millions de tonnes de marchandises et 2 millions de passagers pourront être transportés. Le chiffre d’affaires est estimé à 250 milliards de Fcfa par an contre 14 milliards actuellement.

L’As

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15