Accueil / POLITIQUE / Abdoul Mbaye perd son directeur exécutif, Baldé son Dircab

Abdoul Mbaye perd son directeur exécutif, Baldé son Dircab

Les présidents de l’Act et de l’Ucs essuient une vague de défections dans leur propre camp. Abdoul Mbaye a perdu son Directeur exécutif, Amadou Badiane, tandis qu’Abdoulaye Baldé vient d’être lâché par son Directeur de cabinet, Alioune Badara Ndiaye. Ce n’est pas tout !

 C’est la valse des étiquettes. A quelques mois de la présidentielle de février de 2019, majorité et opposition se réorganisent. Entre les retournements de veste et les alliances de dernière minute, on est pris de tournis. Mais c’est l’opposition qui semble être en plein désarroi. Plusieurs de ses membres sont en train de déserter, tête baissée, dans le camp du président Macky Sall.

C’est le cas à l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) d’Abdoul Mbaye et à l’Union des centristes du Sénégal (UCS) d’Abdoulaye Baldé. Le premier nommé a perdu son Directeur exécutif, Amadou Badiane, tandis que le second a été lâché par son Directeur de cabinet, Alioune Badara Ndiaye.

Les démissionnaires accusent pêle-mêle leurs chefs des partis de choix politiques en contradiction «avec des convictions». Ainsi ont-ils décidé de jeter l’éponge. Au-delà des raisons avancées pour justifier leur départ, c’est le timing et la similitude de leur défection qui intriguent.

«Je  vous informe que j’ai démissionné le vendredi 7 septembre 2018 de mon poste de Directeur Exécutif et de ma qualité de membre du parti ACT d’Abdoul Mbaye, pour des raisons de convenance personnelle », précise Amadou Badiane, dans une note dont nous détenons copie.

Il ajoute : « Je quitte L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail après avoir occupé le poste de Secrétaire national à l’organisation et à la mobilisation, puis directeur de campagne des législatives 2017 et enfin Directeur Exécutif  du parti.»

Le désormais ex directeur de cabinet d’Abdoulaye Baldé, Alioune Badara Ndiaye, qui a décidé de rejoindre le camp du pouvoir, s’explique : « J’ai décidé de mettre un terme au compagnonnage avec le Dr Abdoulaye Baldé. Le premier acte, c’est ma démission de toutes les instances de ce parti (Ucs) et, par conséquent de mon poste au niveau de la Mairie de Ziguinchor. »

« Il y a, soutient-il, ce qu’on appelle une divergence de vue politique parce que nous sommes en compagnonnage politique et chacun, par rapport à ses convictions, à son vécu, donne des orientations à son action politique. ». Ndiaye n’est pas le seul à lâcher Baldé pour rejoindre Macky.

30 conseillers municipaux de l’Ucs à l’Apr

D’autres pontes de l’Ucs,  comme Alioune Sy, chargé des relations internationales et responsable départemental UCS département Guinguinéo, Kene Bougoul Faye, responsable de la  jeunesse féminine UCS nationale responsable et UCS Saint Louis,  Évelyne Chantal Sidibé, membre UCS et très active dans les réseaux sociaux, et Younousse Sané, responsable de l’UCS dans la commune de Sindian, ont rangé armes et bagages dans les tiroirs marron beige de l’Apr.

C’est Ansoumana Sané, responsable de l’Apr dans le département de Bignona qui a conduit la délégation composée d’une trentaine de personnes, et pas des moindres. Tous sont des hauts responsables l’Ucs. Il y a quelques jours, le  maire de Diembéring, Tombong Gueye, a quitté Baldé pour l’Apr.

Il n’est pas parti seul. Il emmènera  dans ses valises le président du conseil départemental d’Oussouye, Seyni Diatta. A ce rythme de cascades de démissions, l’opposition ne sera que l’ombre d’elle-même.

M. BA

 

À voir aussi

Macky: « Bruno aura porté jusqu’au bout la culture d’Etat »

Sur son compte Twitter, le président de la République Macky Sall a rendu un vibrant …

Décès de Bruno Diatta: Macky annule son voyage au Mali

Le président de la République Macky Sall est en deuil. Il vient de perdre son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *