gouv_abniang

ABSENCE DE 25 SURVEILLANTS AU BAC- LA COLERE DU GOUVERNEUR DE SAINT-LOUIS

Comme à l’accoutumée, le gouverneur de la région de Saint- Louis, Alioune Aïdara niang, a effectué hier une tournée dans les différents centres d’examen de la capitale régionale. Surpris par l’absence de certains surveillants, le chef de l’exécutif régional a vigoureusement dénoncé cette situation et demandé des explications. Il trouve «inadmissible de tolérer certaines choses» et annonce que l’Etat prendra ses responsabilités.

La délégation a visité les centres du lycée des jeunes filles Ameth Fall, le lycée Cheikh Oumar Foutiyou Tall, le lycée Aimé Césaire, le lycée Charles De Gaulle et le Cem de Pikine. Dans l’ensemble, les épreuves se sont bien déroulées. Seulement, 25 surveillants ont manqué à l’appel, selon les autorités. «Nous ne comprenons pas l’attitude des surveillants. Dans l’ensemble, il n’y a pas de problème. Mais il faut que les surveillants regagnent les salles d’examen», a déclaré le gouverneur de la région. Pour Alioune Aïdara Niang, les surveillants sont tenus de rejoindre les centres d’examen. « Nous avons instruit l’inspecteur d’académie de voir quelles sont les raisons qui ont fondé leur absence», peste le chef de l’administration territoriale.

Toutefois, il indique que «ces absences n’ont pas impacté sur la surveillance, au niveau des examens qui se déroulent globalement bien». Le gouverneur a donné des instructions fermes à l’Inspecteur d’académie Boubacar Sow qui a promis de régler cette situation. Sur place, il a appelé les autorités compétentes à servir des demandes d’explication aux absents. « Des dispositions seront prises avec l’Ief pour corriger ce manquement. Nous allons demander à ces derniers de s’expliquer sur leur absence durant ce premier jour de Bac qui coïncide avec le démarrage de la correction des épreuves du Cfee. La plupart des professeurs sont convoqués pour prendre part aux corrections. On a déjà pris contact avec les chefs d’établissements pour leur demander de s’expliquer, mais aussi de rappliquer le plus rapidement possible. Parce qu’ils ont reçu l’information à temps. Toutes les dispositions devraient être prises à leur niveau pour qu’ils soient présents à l’heure», soutient M. Sow.

L’As

Voir aussi

Serigne-Mbaye-Thiam_10

Visite médicale des élèves: Le ministre propose son institutionnalisation

Le ministère de l’Education nationale s’est fixé comme objectif d’institutionnaliser la visite médicale des élèves …