Absence de contrôle et indépendance d’action- Qui protège le Ministre Moustapha Diop ?

 Cité dans l’affaire Balla Gaye, cet ancien  poulain de Modou Diagne Fada,  du temps du Pds, qui avait quitté le pays dans des conditions pas très claires, pour aller se réfugier en  France. De retour ; le voilà de nouveau dans les affaires  du pays, après un  passage par la petite porte et beaucoup de « baraka » en bandoulière. Macky connait-il réellement son ministre ? Sait-il comment il se comporte avec l’argent du contribuable ?

Il ne s’agit pas d’une  chasse aux sorcières, ni d’une campagne de dénigrement. Mais dans aucun pays au monde  (et on ne le dira jamais assez), il n’est possible de voir pareille bamboula financière d’un ministre, sans essayer d’en savoir les tenants et les aboutissants. Le Ministre Moustapha Diop sème l’argent, comme d’autres le font  du vent. Incontrôlé par les corps de contrôle de l’État, gracié par la Société civile et curieusement « protégé » par le président de la République, cet homme déroule des  actions politiques dont la finalité, pour Macky Sall, n’augure rien de bon.

Le Président Wade l’avait appris à ses dépens dans ses relations politiques avec Idrissa Seck. Et la proximité historique entre Moustapha Diop et Modou Diagne Fada devrait faire réfléchir le président de la République sur cette incohérence. Travaille-t-il pour Macky Sall ? Ou a-t-il un agenda caché ?

En tout état de cause, Moustapha détient deux appareils essentiels à la survie de son patron. L’argent et les masses populaires. Des observateurs ironisaient sur sa popularité due à son pouvoir financier incommensurable, reléguant ainsi Macky Sall à la seconde place.

Mais, d’où provient l’argent qu’il distribue automatiquement ?

L’interrogation va de soi au regard de l’inertie des corps de contrôle de l’État. L’argent de l’État, du contribuable, ne pourrait être distribué comme ça, sans la moindre explication. Dans un pays sans pétrole ni gaz, et  dont l’essentiel des revenus provient des impôts, c’est ahurissant !

Si l’on se fie aux déclarations du ministre des Finances qui peine à répondre aux revendications pour apaiser le climat social délétère entre l’État et les syndicats, notre pays  connait de réels problèmes de trésorerie. Y a-t-il de raisons particulières de ménager Moustapha  Diop ?  A-t-il des liaisons dangereuses ? On ne saurait l’affirmer en l’état de nos investigations. (Nous y reviendrons).  Mais, même si dans le gouvernement des ministres qui, protocolairement plus importants lui font la courbette, c’est qu’il doit y avoir des raisons qui nous échappent.

Le Ministre reste un cas troublant  pour le Sénégal, après les années Babacar Bâ qui ont cohabité avec le compte K2. Dans les cercles du palais, des encagoulés travaillent pour élaguer avec de forts soupçons  d’ambitions cachées. Qui a dit qu’il y a de quoi  s’inquiéter dès maintenant ?
 

Pape Amadou Gaye

Voir aussi

YAYAH JAMMEH, L’âne couvert de la peau du lion

Yahya Jammeh n’est plus président de la Gambie certes, mais les dessous du dénouement de …