POLITIQUE

ABSENTEISME À L’ASSEMBLÉE NATIONALE- Niasse dégaine l’arme des sanctions

  • Date: 26 novembre 2015

Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a décrié l’absentéisme parlementaire. Ainsi, a-t-il annoncé la mise en place d’un registre de présence et d’émargement pour démasquer les députés absentéistes.

Que les absentéistes se le tiennent pour dit ! On ne sèchera plus impunément les séances de l’Assemblée nationale et les sanctions ne vont pas tarder à tomber. Face à l’absentéisme répété des députés, la présidence de l’Hémicycle a décidé de sévir contre les députés qui font l’assemblée buissonnière. Moustapha Niasse l’a fait savoir, hier, tout en menaçant de mettre un registre émargement à la porte de l’hémicycle pour lutter contre les absences et retards récurrents de ces « gâtés de la République ».  « À la prochaine réunion du bureau de l’Assemblée nationale, nous poserons le problème de la présence des députés aux séances plénières. Nous sommes 150 députés, il n’est pas normal, qu’à 16 heures passées, que certains députés restent chez eux, alors que le programme est distribué depuis 15 jours », a fustigé M. Niasse. Selon lui, aucune excuse n’est valable pour justifier les absences et les retards des députés. « Les absences ne s’expliquent pas parce qu’il s’agit du budget de la Nation. Il y en aura qui vont arriver à 18 heures et partir à 18h 20mn. Ce n’est pas normal. Nous devons nous respecter, respecter la Nation et respecter le peuple », gronde-t-il de colère. « Si cela continue avec la répétition des absences, nous allons mettre un registre pour que les députés émargent quand ils viennent et quand ils ressortent », renchérit-il, jouant même à se faire peur. Il trouve aberrant que seuls 40 députés  travaillent pour les 110 autres.  Ce n’est pas tout. La deuxième personnalité de l’État a également fustigé l’absence des vice-présidents aux séances plénières. « Il est difficile voire impossible de réunir deux vice- présidents lors des plénières comme le stipule le règlement intérieur », regrette-t-il, la mort dans l’âme. À signaler qu’hier, lors de la séance de l’après-midi, l’Assemblée nationale a attendu pendant trois quart d’heure l’ouverture des débats, car il n’y avait pas deux vice-présidents. Alors que sans  la présence de deux vice-présidents, l’Assemblée ne pourra pas délibérer.

Mouhamadou BA

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15