Accueil / Education / Académie française: « auteure », « autrice » et « écrivaine » existent désormais
Académie française

Académie française: « auteure », « autrice » et « écrivaine » existent désormais

«Il y’a une évolution naturelle de la langue, constamment observée depuis le Moyen Age » et qui continue encore. L’Académie française a adopté ce jeudi 28 février à « une large majorité » un rapport sur la féminisation des noms de métiers soulignant qu’il n’existait « aucun obstacle de principe à la féminisation » des noms de métiers et de professions.
En effet, l’Academie française est la gardienne sourcilleuse du bon usage de la langue française. l’Academie est ouverte à toutes les évolutions valorisant la place des femmes dans la société sont à envisager, c’est donc vrai pour les noms de métiers.
La vieille institution ne compte pas pour autant dresser une liste exhaustive des noms de métiers et leur féminisation, pas plus que des règles strictes. Elle sait que c’est la vitalité de la langue qui tranchera.

L’Academie française retient donc dans son rapport des mots jusqu’à présent tabous comme « professeure ». Elle tient à préciser que l’emploi de ces formes en « eure » qui fait débat ne constitue pas une menace pour la structure de la langue à condition toutefois que le « e » muet final ne soit pas prononcé.  Dans cet élan, l’Académie accepte également « auteure », « autrice » et « écrivaine ».

À voir aussi

1979-2019: « Une si longue lettre », 40 ans!

Dans ce roman paru en 1979, l’écrivain Mariama Ba écrit à la première personne la …

Cheikh Mbow sur « un système éducatif public qui se privatise de plus en plus… »

Selon le coordinateur de la Cosydep, M. Cheikh Mbow,  « Aujourd’hui nous avons un système …