Accueil / ECONOMIE / Acces à l’énergie 62% de la population sans électricité dans les PMA

Acces à l’énergie 62% de la population sans électricité dans les PMA

La Conférence des Nations-unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), dans une étude, recommande d’élargir l’accès à des sources d’énergie modernes adéquates, fiables et abordables pour que les pays les plus pauvres du monde puissent échapper au piège de la pauvreté. 

577 millions d’habitants, soit 62% de la population dans les pays les moins avancés (PMA), n’ont pas accès à l’électricité, et 82% des habitants des zones rurales n’ont pas accès à l’électricité. C’est ce qu’a révélé une étude sur des pays les moins avancés : « Accès transformateur à l’énergie » de la Conférence des Nations-unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). « Pour l’électrification, afin de transformer les économies des PMA, la fourniture d’énergie moderne doit stimuler les gains de productivité et libérer la production de plus de biens et de services », déclarait le secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi. D’après lui, la productivité de l’énergie est ce qui transforme l’accès en développement économique et ce qui garantit que les investissements dans les infrastructures électriques sont économiquement viables. Mais cela signifie regarder au-delà de satisfaire les besoins élémentaires des ménages pour atteindre l’accès à l’énergie transformationnelle et satisfaire les besoins des producteurs en énergie adéquate, fiable et abordable.  En effet, cette relation bidirectionnelle entre l’utilisation productive de l’énergie et le développement économique que cette étude qualifie de «lien de transformation de l’énergie», reste très faible dans les PMA. Plus de 40% des entreprises opérant dans ces pays sont retenues par une électricité inadéquate, peu fiable et inabordable. En moyenne, elles subissent 10 pannes d’électricité par mois, chacune d’une durée d’environ cinq heures, ce qui leur coûte 7% de la valeur de leurs ventes. Alors qu’en moyenne, 10% des habitants des autres pays en développement n’ont pas accès à l’électricité, cela reste le cas pour plus de 60% de la population des pays les moins  avancés. Ceux-ci, en tant que groupe, n’ont que 8% environ de la capacité des autres pays en développement à produire de l’électricité par habitant et à peine 2% de celle des pays plus riches.

Les énergies renouvelables, un potentiel  à exploiter

Les sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne, pourraient avoir un effet révolutionnaire dans les zones rurales, accueillant 82% des personnes sans électricité dans les PMA et aider à surmonter les obstacles historiques à l’électrification rurale. Selon la CNUCED, les énergies renouvelables non hydroélectriques dans ces pays proviennent pour la plupart de technologies à petite échelle, telles que les lanternes solaires et les systèmes domestiques autonomes. Bien qu’ils aient apporté quelques progrès, ils n’atteignent pas l’accès au pouvoir dont les PMA ont besoin pour transformer leurs économies. « Les technologies renouvelables d’utilité publique, capables d’alimenter les réseaux et les mini-réseaux nécessaires non seulement pour alimenter les maisons, mais aussi pour développer des entreprises et des industries, doivent être déployées rapidement. Mais pour y parvenir, les PMA doivent surmonter d’importants obstacles technologiques, économiques et institutionnels. Cela nécessitera à la fois les bonnes politiques nationales et un soutien international plus fort », note la source.

Zachari BADJI

À voir aussi

Pauvreté dans le monde: Le taux devrait s’établir à 8,6% en 2018

Le taux mondial de pauvreté est tombé au niveau sans précédent de 10% en 2015, …

Transports: Le Sénégal lance un projet de 296 milliards de FCFA

Le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, a présidé …