telechargement-5

ACCES AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE- 50000 cartes d’égalité des chances seront produites d’ici à 2017

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a organisé, hier, une rencontre en prélude à la semaine nationale des personnes handicapées. A cette occasion, la Directrice de l’Action sociale a annoncé que  50.000 cartes d’égalité des chances seront produites pour permettre davantage de personnes en situation de handicap d’avoir accès aux services sociaux de base.

D’après l’article 45 loi 2010-15, la semaine nationale des personnes handicapées doit être célébrée chaque année dans la première décade du mois de décembre. Dans un tel contexte, le  ministère de la Santé et de l’Action sociale révèle : «200 millions de francs Cfa sont déboursés pour la production des 50000 cartes d’égalité des chances  prévus d’ici 2017 ». Cette somme, selon la Directrice de l’Action sociale, Khadissatou GUEYE Alainchar, contribue au déroulement de ce programme pour la protection de cette couche vulnérable. Cette carte étant un système de protection sociale définie par l’article 3 des lois d’orientation sociale N°2010 du 06 juillet, permet aux personnes en situation de handicap d’accéder à des services sociaux de base relatifs à la santé. La réadaption, l’éducation, la formation, les transports et les finances sont, entre autres, des avantages de cette dite carte. La Directrice de l’Action Sociale dit que 17851 cartes ont été déjà confectionnées au cours de l’année 2015. Pour l’accès aux soins médicaux, les détenteurs de carte sont enrôlés dans des mutuelles de santé. La Directrice d’ajouter « 12881 bourses de sécurité familiales sont aussi octroyées ».

Concernant la mise en œuvre politique, dit Mamadou Lamine Faty, Directeur de la Promotion et de la Protection des personnes handicapées, un instrument national de mesure du handicap est validé. Pour mieux accompagner les handicapés, le ministère de tutelle invite à sensibiliser l’opinion publique, à valoriser leur potentiel et leur savoir-faire. D’après la directrice, la mise en œuvre des politiques publiques sera évaluée dans le domaine du handicap. Cependant, des blocages constituent la lenteur des actions menées par l’Etat. C’est le cas des extraits de naissance. Khadissatou Gueye Alainchar rappelle que l’état civil est un des principaux blocages, mais des stratégies avancées ont été élaborées pour localiser les personnes handicapées. Elle ajoute que cette semaine est une occasion de sensibiliser la société par rapport à la stigmatisation. Reconnaissant la volonté de l’Etat à leur endroit, le trésorier de la fédération de l’Association des personnes handicapées, El Hadji Oumar DIOP, demande aux personnes handicapées d’être réalistes et de s’engager de manière participative et inclusive. Selon ce dernier, c’est aux personnes handicapées de mener des actions en premier pour pouvoir régler les problèmes. El hadji Oumar de dire : « il y a beaucoup de personnes handicapées qui ont la compétence pour être intégrées dans le monde professionnel. En outre, cette insertion  va contribuer à l’amélioration des conditions de  vie des personnes en situation de handicap. Bandé Dièye, secrétaire Général de la fédération de l’association des personnes handicapées, demande à l’Etat du Sénégal de multiplier ses efforts car il est le principal acteur, même si certains organismes non gouvernementaux les soutiennent.

Safiyatou Diouf

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *