Accueil / SOCIETE / Accident de la route sur l’axe Fatick, Kaolack et Kaffrine 1618 cas répertoriés en 2016

Accident de la route sur l’axe Fatick, Kaolack et Kaffrine 1618 cas répertoriés en 2016

Pour la seule année 2016, 1618 accidents de la route ont été enregistrés sur l’axe Fatick, Kaolack et Kaffrine. La révélation a été faite par le Directeur de la nouvelle prévention routière, Makhtar Faye, à l’occasion de la cérémonie officielle de la journée internationale pour la commémoration des victimes des accidents de la route. 

« Sur le plan mondial, cette journée a été décrétée par les nations unies depuis 2005. C’était pour se souvenir des victimes d’accidents de la circulation. Dans le monde entier, il y a un million 300 mille personnes qui décèdent chaque année sur les routes, et plus de 50 millions de personnes qui ont des blessures assez graves », a déclaré Makhtar Faye, Directeur de la nouvelle prévention routière. Selon lui, le choix de la région de Kaolack se justifie par son caractère accidentogène. « Rien qu’en 2016, il y a eu 1618 accidents de la circulation, et je pense que le fait de venir ici, c’est pour rendre hommage aux victimes des accidents et essayer de voir comment réduire la sinistralité dans cette région ». Ainsi, le Directeur de la prévention routière de noter que cette journée permettra aussi de rappeler aux usagers le type de comportement qu’ils doivent avoir dans la circulation pour éviter des accidents de la circulation. Par ailleurs, Awa Sarr, présidente de l’ONG LASER international, présidant la cérémonie à Dakar, de de rappeler que chaque année, la violence routière tue de par le monde près de 1300000 personnes. Au Sénégal, ce sont plus 600 personnes qui laissent derrière eux des familles endeuillées, des drames familiaux sans fin. « Presque 90%  de la cause des accidents sont de notre faute. Chaque année, ce sont des millions de gens blessés (près de 50 millions) et endeuillés qui en garderont des séquelles graves avec invalidité toute leur vie, et nos pays en développement en supportent le poids », a-t-elle fait savoir.

Le Sénégal perd annuellement entre 1,5 et 2,5% du Pnb

Cependant, Mme Sarr de soutenir que le coût humain, social et aussi économique des accidents de la route très élevé. « Le cout des accidents de la route est estimé annuellement entre 1,5 et 2,5% du PNB au Sénégal », a-t-elle estimé. Selon elle, les objectifs de ce mémorandum est de lancer un appel à tous les usagers de la route, tous les conducteurs, à un nouveau civisme sur la route car les infrastructures de 1ère génération qui sont mises à notre disposition doivent rester des espaces publics de partage et non des lieux de violence par notre fait. « L’enjeu fondamental est de changer le comportement de tous les usagers afin que personne n’ait à vivre ces drames. Il faut corriger les idées fausses du grand public à propos du caractère inévitable des accidents de la circulation », a-t-elle laissé entendre. Et elle ajoute qu’il faut renforcer l’action des pouvoirs publics, c’est-à-dire accroitre le financement de politiques et de programme permettant de promouvoir la sécurité routière et la défense des victimes de la  route.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

17eme Fesfop- Le comité d’organisation à pied d’œuvre 

La 17ème édition du Festival international de Folklore et de Percussions (Fesfop) de Louga, se …

Construction d’une nouvelle usine d’eau à Keur Momar Sarr Macky lance les travaux le 18 décembre à Thiès

Le Président de la République, M. Macky Sall, lance ce 18 décembre 2017, à Thiès, …