Abdou Diouf

Accointances avec les socialistes- Retrouvailles dangereuses pour Macky Sall

L’année politique sénégalaise a été agitée. Mais c’est en cette fin d’année que les choses commencent à se dessiner. Abdou Diouf revient, et ce, pour les fêtes ou son retour qu’il évoquait, il y a quelques mois à Louga. Ou pour reprendre les affaires de la République ? Dans un contexte où les anciens barons socialistes ont mis la main sur toutes les poches d’investissements !!! Une alerte dans le camp du Président Macky Sall. Ce dernier aura été averti par Abdoulaye Wade.

Abdou Diouf est à Dakar. Jusque là, rien de nouveau. Sauf que cette fois, l’ex patron de la francophonie amorce un petit virage. Il ne se fait pas discret. Hier, il venait incognito pour l’anniversaire d’Elizabeth Diouf dans un hôtel huppé de la capitale sénégalaise, entouré de sa petite famille et de ses compagnons. Mais depuis quelque temps, il goûte de nouveau aux délices du pouvoir. A Louga, il y a quelques mois, Abdou Diouf avait annoncé son retour au pays natal. Un nouveau front s’ouvre. Par la main bénite de Malik Mbaye, Saint-Louis lui déroule le tapis rouge pour le baptême de l’école Brière de l’Isle. Ce retour aux sources annoncé, il y a quelques mois, par Abdou Diouf serait-il à la case de départ ?

Il faut d’abord faire un flash back, sur ces anciens barons socialistes. La vieille école, celle de la « génération forages » et « moulins ». Une méthode qui a connu des échecs. Ces hommes et femmes étaient pionniers dans les poses de premières pierres dans les villages les plus reculés. Aujourd’hui, par on ne sait quelle alchimie dans ce lot, il faut mettre toutes ces grosses pontes anonymes dont le cœur bat pour le Ps. Pas de visibilité, mais ce sont des personnes qui se sont forgées grâce au régime socialiste. Des hommes et femmes occupant de hautes fonctions, dans les domaines de la finance, du pétrole, bref dans des secteurs porteurs. Ces Manitou n’ont pas de bases politiques.

Contrairement à certains alliés qui sont dans l’axe sud, des hommes et femmes qui pèsent lourdement sur l’échiquier politique. Ils sont pour la plupart maires, une coalition de  béton. Ces barons socialistes sont dans le périmètre politique du président de la République avec des postes stratégiques. Des postes de décision qui sont une aubaine parce que de jour en jour, les socialistes se retrouvent, marquent leurs territoires, font leurs renouvellements, en toute discrétion. Certains qui avaient gelé leurs activités retrouvent une nouvelle jeunesse politique à cause de la solidarité verte. On naît et on reste socialiste. Et le transhumant revient toujours sur ses anciens pas.

Une raison supplémentaire pour se poser des questions, sur cette incursion d’Abdou Diouf. Douze années qu’il avait quitté le pouvoir. L’actualité du Sénégal ne l’intéressait pas. Mais comment se fait-il qu’il réapparaît à la télévision nationale en compagnie de son épouse et qu’il tresse des lauriers à Macky Sall comme par hasard. Et que dans ce Sénégal, on se réveille tous les jours avec des surprises. On parle de candidat dans le camp des verts. Les jeunes socialistes annoncent la couleur avec leurs sorties bien orchestrées. L’affaire Lamine Diack n’a pas encore dit ses derniers mots. Ce socialiste qui a occupé de hautes fonctions, dans le pays gravitait toujours autour du pouvoir. Comme pour dire que dans la grande famille socialiste, c’est comme la devise des mousquetaires. Un pour tous, tous pour un.

Ndèye DIAW

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …