Accueil / Education / Accord de pêche Sénégal – Mauritanie : Oumar Gueye annonce la prochaine signature en avril 

Accord de pêche Sénégal – Mauritanie : Oumar Gueye annonce la prochaine signature en avril 

Le Ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Oumar Gueye, s’est réjoui de l’avancement du processus de négociation d’un protocole d’accord de pêche avec la Mauritanie, selon Aps. Il s’exprimait hier lors d’une rencontre avec une délégation d’acteurs de la pêche de la région de Saint-Louis, en présence des directeurs des pêches maritimes, de la surveillance et de la protection des pêches et des industries de pêche. Selon le Ministre, les  discussions sont en très bonne voie et la signature s’effectuera dès les premières semaines du mois d’avril. A la suite de cette mission, a-t-il dit, son homologue mauritanien sera à Dakar pour finaliser et signer le protocole. « La signature devrait se faire le 31 mars prochain comme prévu, mais le ministre mauritanien a un problème d’agenda. Il sera à Dakar dans la première semaine d’avril pour la finalisation du protocole », a informé M. Gueye. Et de préciser que conformément aux instructions des deux chefs d’Etat, une mission a été dépêchée en Mauritanie pour discuter sur le contenu de cet accord. « Elle était composée des senneurs (pêcheurs disposant de grandes pirogues et pratiquant la pêche par senne tournante), mais aussi ceux officiant avec de plus petites pirogues. Il s’agit aussi, a-t-il ajouté, des affréteurs (des pêcheurs sénégalais) qui pêchent pour le compte des Mauritaniens et les mareyeurs », a-t-il expliqué. Et d’ajouter : « ils ont tous participé au processus de négociation. C’est à leur retour que je les ai convoqués pour un débriefing, qui augure d’une solution au problème ». Lors  de la visite du président sénégalais Macky Sall en Mauritanie, au mois de février, les deux présidents ont abordé la question liée aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques et ont donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’Economie maritime, à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération dans ce domaine, en vue de la signature d’un Protocole d’Accord entre les deux pays d’ici fin mars 2018.

Zachari BADJI

À voir aussi

Louga : Le « Ubi tey Jang tey » plombé par la dure conjoncture économique

Le concept « Ubi tey Jang tey » n’a pas trouvé écho du côté populations. L’absence des …

Comission national de reconnaissance: Le SUDES s’indigne de son exclusion

La rentrée scolaire débute sur un point de désaccord entre les autoriéts de l’Edcuation nationale …