Accueil / ACTUALITES / Accusé d’avoir versé 500 millions de F Cfa à Villepin en 2002 : Karim Wade poursuit Bourgi en justice

Accusé d’avoir versé 500 millions de F Cfa à Villepin en 2002 : Karim Wade poursuit Bourgi en justice

Après l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin et l’ancien Président français Jacques Chirac, c’est au tour de Karim Wade de porter plainte contre Robert Bourgi. Karim Wade est accusé d’avoir donné aux deux hommes politiques français précités une somme estimée à 500 millions de F Cfa en 2002 pour leur campagne électorale.
La bombe lâchée par Bourgi a atteint la famille Wade jusqu’aux os. C’est en ce sens que la famille a décidé de laver son honneur, même si le père qualifie son ancien ami de «colporteur de fausses rumeurs». Une plainte est en train d’être confectionnée par Karim Wade qui appelait, dans un passé récent, Robert Bourgi, «tonton». De sources sûres, le fils du chef de l’Etat s’active dans ce sens. D’ailleurs, ses conseillers ont déjà préparé le document de la plainte contre l’avocat franco-Sénégalais. La décision a été prise hier, au lendemain de la publication de l’interview que l’avocat avait accordée à un journal français et reprise par la presque totalité des parutions sénégalaises.

Selon certaines indiscrétions, les proches de la famille du chef de l’Etat trouvent cette plainte nécessaire pour que Bourgi apporte les preuves de ses allégations. Car, disent-ils, par ses sorties, l’avocat participe à une vraie campagne de dénigrement organisée contre Wade et son fils.

Il faut rappeler que c’est dans le journal du dimanche que Robert Bourgi a lâché la bombe accusant cinq Présidents africains d’avoir financé la campagne électorale de Chirac en 2002, à hauteur de cinq milliards de dollars. Il a déclaré que Karim Wade a donné 500 millions de F Cfa à l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin. «Je rappelle au Président Wade et à son fils qu’il y a eu deux remises, auxquelles ils ont participé, l’un et l’autre. Une remise d’un million de dollars (environ 500 millions de francs) qui a été faite par Karim Wade en personne à Dominique de Villepin, secrétaire général de l’Elysée, en ma seule présence. Il y avait un million de dollars».

Sékou Dianko DIATTA


À voir aussi

Fin du procès Khalifa Sall: les parties saluent une procédure équilibrée

Rfi.frAprès cinq semaines d’audiences, le procès de Khalifa Sall s’est terminé ce vendredi 23 février …

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …