SOCIETE

ACCUSÉ DE CONCURRENCE DÉLOYALE PAR LE SUNTCPS- Les syndicalistes de Sen Iran Auto pilonnent Cheikh Ndiaye

  • Date: 22 juin 2016

En conférence de presse, hier, les  délégués syndicaux de Sen Iran Auto ont apporté la réplique au patron de l’Union nationale des regroupements de transporteurs et chauffeurs du Sénégal.

Le Syndicat de l’Union nationale des regroupements de transporteurs et chauffeurs du Sénégal déplorait, récemment, la concurrence déloyale qui menace leurs activités. Et le leader de l’union, Cheikh Ndiaye, pointait du doigt Sen Iran Auto accusant le « concessionnaire étranger » de s’adonner au transport alors que c’est « illégal ». Ce dernier est allé même jusqu’à exiger le retrait de l’agrément à Sen Iran Auto.  Mais cette sortie n’est pas du goût des syndicalistes de la boite affiliés à la Cnts. Ils ont fait face à la presse, hier, pour dénoncer les agissements de Cheikh Ndiaye qui, disent-ils, « s’esclaffent pour des convenances particulières ». « Cheikh Ndiaye est une personne qui ne roule que pour ses propres intérêts. S’il s’attaque à nous, c’est parce que nous lui avons refusé de livrer des voitures de Sen Iran destinées à son Gie de Taxis », déballe le délégué syndical Mame Serigne Abdoulaye Diouf. Qui en rajoute cette couche : « Nous, nous sommes des patriotes contrairement à lui (Cheikh Ndiaye) ».

Pour preuve, a fait remarquer son camarade syndicaliste, Mansour Coné, « Sen Iran Auto est une usine de montage de véhicules, ici, au Sénégal plus précisément à Thiès. Nous n’importons pas de voitures pour revendre à nos clients ». Et de renchérir : « Au lieu de nous critiquer, Cheikh Ndiaye devait encourager cet usine d’assemblage de véhicules parce qu’elle génère divers métiers de l’automobile et permet d’accroître les possibilités d’emplois dans le secteur. Ce qui entre dans la vision du chef de l’État à travers le Plan Sénégal Émergent (PSE) », a indiqué Coné.  L’activité de l’usine Sen Iran Auto, avec 50 milliards F Cfa d’investissement de l’Iran, fruit d’une bonne coopération avec le Sénégal participe à la création de centaines d’emplois et au renouvellement du parc automobile au Sénégal et même dans la sous-région, tient-il à préciser.

« Un taxi vendu à Sen Iran Auto bénéficie à 60 familles sénégalaises », révèle-t-il, non sans souligner que 40% du capital de Sen Iran Auto est détenu par les Sénégalais. Pour les délégués syndicats de la boite, la sortie de l’Union nationale des regroupements de transporteurs et chauffeurs relève simplement de la méchanceté gratuite. Par ailleurs, ils ont constaté pour le déplorer que depuis l’annonce du projet de renouvellement du parc urbain taxi, Sen Iran est tenu à l’écart et que de nombreuses rumeurs, à caractère calomnieux, sont portées à l’encontre de leur société de portage de la carte grise : la Compagnie des Métiers de Transport Terrestres. Alors que, souligne Coné, la  CMTT permet aux bénéficiaires d’acquérir un crédit pour l’achat d’un véhicule sans pour autant passer par les banques qui ont cessé d’octroyer un crédit aux taximen. « Nous avons mis en place la CMTT pour sécuriser les crédits », clarifie Coné.

Khady Thiam COLY

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15