Accueil / FAITS DIVERS / ACCUSE DU VOL DES 300 000 F CFA D’UN PASSAGER DANS UN TRANSPORT EN COMMUN : Le quinquagénaire Cheikh Kassé bénéficie d’une relaxe

ACCUSE DU VOL DES 300 000 F CFA D’UN PASSAGER DANS UN TRANSPORT EN COMMUN : Le quinquagénaire Cheikh Kassé bénéficie d’une relaxe

Le voyage qu’il avait entrepris, au cours du mois béni de Ramadan, à Bayakh, afin d’assister au mariage de l’enfant d’un de ses amis, restera à jamais gravé dans la mémoire du vieux Cheikh Kassé. Et pour preuve, après avoir goûté aux affres de la Maison d’arrêt correctionnelle de Rebeuss, il a été présenté hier au Tribunal régional hors classe de Dakar pour répondre du chef de tentative de vol à bord d’un moyen de transport en commun.

Interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, le prévenu, qui dit être divorcé et père de deux enfants dont l’un est décédé, a juré sur tous les saints être innocent de ce qu’on lui reproche. Selon lui, Massamba Diagne, le plaignant, qui était un des passagers du car dans lequel il avait pris place, l’a faussement accusé d’avoir subtilisé ses 300 000 F Cfa. Une accusation absurde, selon le vieux prévenu qui indique qu’il n’avait pris place qu’environ 5 minutes aux cotés de Diagne avant que celui-ci ne l’accuse d’avoir déchiré sa poche et volé son argent.

Dans sa déclaration, devant la barre, le vieux Cheikh Kassé, qui dit être un ancien maçon reconverti dans la vente occasionnelle de friperie, a indiqué au juge que le plaignant a attendu que le véhicule soit aux environs des locaux de la gendarmerie de la localité pour demander au conducteur de s’arrêter. Et s M. Diagne s’est introduit, au pas de course, dans la brigade avant d’en ressortir, escorté par trois auxiliaires gendarmes qui l’ont pris et conduit devant leur supérieur pour le cuisiner. Ceux-ci, révèle le vieux, l’ont fouillé et n’ont trouvé dans ses poches que le certificat de perte de sa carte nationale d’identité.

Le tribunal, après une série de questions posées au vieux prévenu dont certaines tirées du procès-verbal de la gendarmerie faisant état de l’état d’ébriété du vieux et de l’odeur d’alcool qu’il dégageait, l’a relaxé.

Le populaire

À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …