POLITIQUE

ADAMA FALL RESPONSABLE POLITIQUE A LA MEDINA «Macky Sall risque de perdre son électorat, si…»

  • Date: 21 octobre 2015

Un parti au pouvoir qui flétrit. C’est un signe avant-coureur. Et qui n’annonce pas de bons auspices. Adama Fall tire la sonnette d’alarme sur ce qui risque d’imploser l’Apr. Avec des maux qui s’appellent « léthargie totale », « esclavage », etc. Le responsable politique lance un Sos pour que Macky Sall remédie à cette situation. Une seule personne décide. Et le pire, c’est que ceux qui ne suivent pas la cadence reçoivent menaces et intimidations.

L’on croyait que cela bougeait au niveau de la Médina. Mais à l’Alliance pour la République, rien ne va plus. Adama Fall souligne, lors de cet entretien « la léthargie totale du parti », la « situation des jeunes désemparés », « le manque de financement pour les femmes ».

Selon le responsable politique, on peut même parler de « Surl », une Société unipersonnelle à représentativité limitée, tu es contre lui ou tu es contre le parti. Nous lui refusons cela. Parce que l’Apr n’est nu in patrimoine, ni un héritage ». Pis, nous n’avons pas le droit de dire ce que l’on pense au risque d’être enregistré ou de recevoir des insanités de la part d’une minorité. Beaucoup de responsables ont été des victimes ». Et il y a de quoi trembler, face à ce scénario. Et une plainte a même été déposée.  Pis, « si cette situation perdure, nous allons droit vers une débâcle pire que celle des locales ou que l’Apr soit dans l’escarcelle de l’opposition ».

Avec plus de 18 années de parcours politique, Adama Fall cherche toujours une solution durable à l’endroit de ce grand responsable, dont la philosophie est « diviser pour mieux régner » Un proche de Macky Sall qui « doit changer de démarche pour la victoire de l’Apr à la Médina. Si le président compte sur lui, nous risquons de perdre aux prochaines joutes ». Un silence qu’il compte rompre. Il en appelle à une « réunion régulière des instances de base et la prise d’initiatives ».  Pour rappel, la commune de la Médina est bien « lotie » côté nominations.

Ainsi, en tant que militant discipliné, Adama Fall salue l’alliance entre le Renouveau et son parti. « Djibo Kâ est un citoyen qui a le droit de s’allier avec qui il veut. On ne peut lui empêcher cela. L’Apr est au pouvoir et nous voulons un second mandat. En plus du bilan excellent du président Macky Sall, il nous faut un électorat. La politique c’est de l’addition et la somme des voix fera de Macky Sall le gagnant des élections futures. Nous saluons cette initiative et demandons aux autres de faire pareil pour la réussite du Pse ».

Sur un autre registre, Adama Fall a soulevé un pan du lièvre, avec l’affaire Modou Diagne Fada. « C’est une cuisine interne au Pds. A l’Apr, nous avons assez de problèmes pour spéculer sur cela. Fada est plus légitime que toutes les autres personnes qui gesticulent ». Et de soutenir : « avant de renvoyer une personne, il faut avoir les moyens et les capacités pour le faire, car il y a la légitimité historique et la légitimité historique qui appartiennent à Modou Diagne Fada ». Ce dernier, selon cet ancien libéral, « a la droit d’avoir un groupe comme tous les autres. L’Assemblée est régie par des textes ».

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15