Accueil / Confidences / Adama Gaye interpelle Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho et autres La mort vous observe froidement dans les yeux…

Adama Gaye interpelle Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho et autres La mort vous observe froidement dans les yeux…

Je m’adresse aux vétérans de la politique du Sénégal. À Abdou Diouf, Abdoulaye Wade, Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho, Abdoulaye Bathily, en particulier. Je me demande si vous réfléchissez à la signification profonde des décès de certains de vos compagnons Habib Thiam, Djibo Ka, et, hors politique, Aliou Sow, Babacar Ndiaye. Au crépuscule de vos vies, n’est-il pas temps que vous vous montriez, enfin, plus lucides que vous ne l’avez été à ce jour ?

Ayez au moins peur. Car la mort vous observe froidement dans les yeux. L’histoire, férocement, déroule son film sur votre vécu terrestre pour le transmettre aux générations présentes et futures !

Je m’adresse à vous en faisant un constat, pour vous poser une question.

Le constat: chacun d’entre vous dispose d’un patrimoine lui permettant de vivre sans souci matériel.
La question: Pourquoi ne consacrez-vous pas une partie du temps qui vous reste de votre passage sur terre pour dépasser vos égoïstes intérêts crypto-personnels, familiaux, partisans, afin d’agir en sages au nom des intérêts d’une nation aujourd’hui violente, en voie de recolonisation du fait de l’impéritie, de la lâcheté d’un régime dirige par un homme que vous avez soit fabriqué par votre aveuglement à vouloir vous entourer que par des larbins (Wade) soit couvé pour l’exploiter (Tanor, Diouf et les grabataires).

Vous, les vétérans de la politique du Sénégal, avez une ultime chance de sauver ce qui reste de votre honneur: commencez à dire le vrai, distancez-vous d’un régime antinational, antipatriotique, et participez, ne serait-ce que par votre silence désapprobateur, à la tenue, en 2019, d’une élection présidentielle transparente qui permettra au peuple sénégalais de se débarrasser du pire président de son histoire, et de la bande de criminels qui l’entoure.

Vous avez, bien évidemment, l’option de continuer de vous empiffrer de ribbas, des ressources détournées, ou de n’être en posture d’opposant qu’au profit d’un fils qui ne peut se présenter à la course, n’en déplaise à ses inconditionnels que j’invite à la raison s’ils ne veulent pas être les alliés involontaires du régime que nous devons tous, unis, déboulonner.
La bonne option, c’est, au soir de vos vies, de choisir d’être du bon côté de l’histoire pour que le peuple sénégalais, fatigué, fâché, fauché, puisse mener décisivement le combat contre ses tortionnaires, membre de cet axe des voleurs autour de Macky Sall, que je re-défie ici…
Est-ce trop vous demander? Non, vraiment.

Nous sommes prêts. L’êtes-vous? Pensez, au moins, au silence de la tombe et aux questions que Dieu vous posera, demain, elles seront incontournables.
En lâchant ce régime voleur, vous ouvrirez les perspectives à celles et ceux prêts à aller à son assaut.
On vous écoute. Soyez sages, il se fait tard !

À voir aussi

La déclaration choc de Ama Baldé : “Boy Niang dou sama kharit, mais…”

Dans un entretien accordé à Pikini, Ama Baldé revient sur ses relations avec certains lutteurs. …

“J’ai surpris mon père dans les toilettes avec la servante de la maison”