Accueil / ACTUALITES / Adieu Maître, Adieu «Fighter»

Adieu Maître, Adieu «Fighter»

La dernière fois que nous sommes revus remonte au 8 août dernier. C’était au Maroc. Nous nous sommes heurtés de front à Fez. Précisément à l’entrée du  Mausolée de Cheikh Tidiane Chérif (RTA.)

Je sortais de dévotion, et lui entrait, en compagnie d’un garçon d’une quinzaine d’années qu’il me présenta comme son fils. Cela faisait près de dix ans qu’on ne s’était pas vus, mais avec la chaleur de Sidy Lamine, cela ne se sentait pas. Avec son visage jovial et avenant, on avait l’impression de ne l’avoir quitté que depuis quelques jours. On ne sentait jamais le temps filer avec Sidy, et cette bonhomie naturelle lui avait ouvert bien des portes.

Occupé, très occupé, il l’a toujours été, depuis les années 80 où on a commencé à collaborer, jusqu’à son dernier souffle qui l’a encore sans doute trouvé sur le métier.

Repose en paix, grand démocrate, et que ta famille du groupe Walf Fadrji puisse prendre le relais, au nom de Ton Seigneur que tu as vénéré, ta vie durant.

 Cheikh Ba

À voir aussi

« Birima conduit une Mercedes à 165 millions et dispose d’une maison à 120 millions »

« Birima est quelqu’un qu’on recrute, quand on a un dossier ou des problèmes, pour qu’il …

GO : Karl à la bibliothèque de 300.000 ouvrages

La mode de l’art est en deuil : Karl Lagerfeld, vraie star planétaire (pas à …