Accueil / Education / Adiouza s’investit dans l’éducation

Adiouza s’investit dans l’éducation

Dans le cadre de son projet « no children behind », l’artiste a procédé à une remise de fournitures scolaires à Guédiewaye – Elle appelle l’Etat et les enseignants à de meilleurs sentiments pour sauver l’année

Sensible à la cause des plus démunis de la banlieue, la chanteuse Adiouza est ‘’déterminée’’ à apporter sa ‘’modeste’’ contribution à la lutte contre la pauvreté dans cette zone. En effet, après sa soirée ‘’Adiouza Fundraising & Socialevens’’  organisée le 22 décembre dernier dans un hôtel de la place, une levée de fonds a été organisée pour mener à bien cette action sociale à l’endroit des populations vulnérables de Guédiawaye. À cette occasion, Adiouza Prod et Social Solidaire Sénégal, qui ont comme objectifs, entre autres, d’assister les familles en difficulté économique, les personnes fragilisées ou exclues, ont acheté  des ordinateurs, des cadeaux et des fournitures scolaires destinés aux élèves de l’école Hamo 4 de Guédiawaye.

Selon la chanteuse, il est primordial d’investir  dans l’éducation, car c’est l’un des secteurs qu’il faut développer et encourager pour pouvoir faire avancer un pays. ‘’Cette école m’a éduquée et m’a vue grandir. Le lot de dons est une façon, pour moi, d’encourager l’excellence. Je crois en l’éducation, raison pour laquelle, cette fois, j’ai ciblé toute  mon action sociale sur celle nationale. L’enseignement m’a toujours intéressée de par la place qu’elle occupe dans un pays. Avec ces outils, ils peuvent apprendre beaucoup de choses car, actuellement, un ordinateur est incontournable’’, déclare la fille d’Ouza Diallo.

A cette occasion, l’interprète de ‘’Ma la nob’’ a lancé un appel à l’endroit des enseignants comme de l’Etat du Sénégal d’avoir beaucoup plus de sensibilité  pour une année scolaire apaisée, afin que les élèves puissent avoir  un enseignement de qualité dans des conditions meilleures. ‘’Je voudrais juste dire aux enseignants de tenir en compte l’éducation des enfants. Et pour cela ils doivent revoir leur planning de grèves pour ne pas handicaper cette jeunesse qui est le futur de ce pays’’, demande-t-elle. Aussi, elle exhorte l’Etat à reconnaitre la valeur des enseignants tout en leur donnant la place qui devrait être la leur dans la société, car l’éducation demeure très importante pour une nation.

Donc, si on veut une jeunesse forte et consciente, on est obligé de passer par l’éducation’’, a-t-elle avancé.

Sur un autre registre, l’artiste a déclaré que l’année 2018 va être très chargée pour elle. ‘’Je prépare un deuxième single qui va bientôt sortir et un album international juste après. Par conséquent, il y aura des séries d’évènements, des concerts hors du pays, etc. Donc, 2018 sera hyper chargée et compliquée pour moi. C’est du boulot et je suis prête à m’engager pour cela’’, confie l’auteur de ‘’Nobel’’.

Enquête

À voir aussi

Académie de Kaolack : Des jeunes formés à la réparation de manuels scolaires dégradés

Le Soleil- Les réparateurs et réparatrices de manuels scolaires ont reçu leur diplôme de fin …

Remous dans l’espace universitaire : Ibrahima Eloi Sarr appelle à la stabilité

Le Soleil- Le vice-médiateur de l’Ucad, Ibrahima Eloi Sarr, appelle tous les acteurs de l’université …