19 avril, 2014
Accueil » SOCIETE » Affaire Béthio Thioune En âme et conscience
Affaire Béthio Thioune En âme et conscience

Affaire Béthio Thioune En âme et conscience

Après l‘inculpation du guide des Thiantacounes, la famille de Cheikh Béthio Thioune a fait une sortie hier, pour se prononcer sur l’affaire.
Son fils Khadim Thioune a saisi l’occasion pour nous rappeler qui est vraiment le marabout et pourquoi, il serait incapable de commettre ou de commanditer un meurtre. Poussant les révélations, il ira même jusqu’à informer que son géniteur, incapable de tuer une mouche, est plutôt connu pour une grande sensibilité et une compassion légendaire, devant le malheur des autres.

Il n’aura fait qu’enfoncer des portes ouvertes, cependant. Pour nous, jeunes reporters à l’époque, qui avions eu la chance de côtoyer l’homme, pendant de nombreux jours, alors qu’il était responsable du secteur de l’Animation Rurale d’alors, dans le Pire et le Méouane, département de Tivaouane, l’idée ne nous viendrait jamais de mêler son nom à mort d’homme, quelles que soient les circonstances. Bon vivant, folklorique, mondain, blagueur, certainement. Mais aussi, un homme proche des autres, qui sait partager. Il nous revient toujours en tête cette petite tournée dans ce terroir du Cayor, au cours de laquelle, Béthio Thioune n’avait pas hésité, en pleine brousse et devant un ciel prêt à déverser son eau sur nos têtes, à descendre de sa Land Rover de service, pour aller au secours d’un talibé malade qu’il ne connaissait pas du tout, et que le palu avait tellement terrassé, qu’on le donnait pour mort. Il était resté si longtemps à son chevet, que notre voyage retour en avait sérieusement pâti. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis, évidemment. Beaucoup de changements, aussi. Que le guide des thiantacounes ait, alors, une certaine responsabilité dans la mort de ses deux talibés, relève bien du possible. Mais, qu’il soit directement impliqué dans un meurtre, notre raison ne parvient toujours pas à s’y faire. Nous continuons de croire que c’est un homme trop plein d’humanisme. En âme et conscience.

Cheikh Ba

REWMI QUOTIDIEN