Accueil / ACTUALITES / Affaire Bourgi Le barreau de Paris va ouvrir une enquête

Affaire Bourgi Le barreau de Paris va ouvrir une enquête

Robert Bourgi a renouvelé hier ses accusations contre plusieurs ex-présidents et ministres qui auraient, selon lui, reçu pendant des décennies des fonds occultes de chefs d’Etat africains.

Les déclarations de l’avocat, qui devraient lui valoir plusieurs plaintes en diffamation, ont déclenché un tollé dans la classe politique, à sept mois et demi du premier tour de l’élection présidentielle de 2012.

Après avoir accusé, dans le Journal du Dimanche, Jacques Chirac et Dominique de Villepin d’avoir reçu, pendant dix ans, par son intermédiaire, plusieurs dizaines de millions de dollars de fonds occultes, Robert Bourgi a affirmé, lundi sur Europe 1, que ces pratiques remontaient aux années 1960.

 »

L’OPPOSITION EN APPELLE À LA JUSTICE

Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a évoqué, dimanche, la possibilité de saisir une commission d’enquête parlementaire sur les « affirmations sans le moindre début de commencement de preuve », de Robert Bourgi.

Ce dernier a reconnu qu’il n’avait aucun élément à fournir à l’appui de ses accusations.

« Je n’ai aucune preuve. Dans ce domaine-là, il n’y a aucune preuve, aucune trace », a-t-il dit sur Europe 1. « Et tout le monde le sait, à commencer par ceux à la disposition de qui je vais me mettre, c’est à dire les magistrats ».

Le barreau de Paris a annoncé, lundi, avoir ouvert une enquête déontologique sur Robert Bourgi, estimant que le rôle d’intermédiaire pour la transmission des fonds occultes était incompatible avec sa profession.


À voir aussi

Capitaine Dièye radié de l’Armée

Clap de fin pour le capitaine Dièye.  Arrêté par la Section de recherches de la …

GO du Ramadan : « Ndogou sérère »

GO du Ramadan : « Ndogou sérère » Un Sérère et un Toucouleur travaillent sur un chantier …