Accueil / SOCIETE / Affaire de l’Asp «agresseur » : ce que dit le PV

Affaire de l’Asp «agresseur » : ce que dit le PV

Libération a pu consulter le procès-verbal synthétisant l’enquête sur l’agression.

Nger Mamadou Mbow, Agent de sécurité et de proximité (Asp), face aux enquêteurs,  refuse de porter cette étiquette. Affirmant avoir agi en légitime défense. Nger Mamadou Mbow jure que la vidéo ne rend pas compte fidèlement de toute la scène. Elle ne montre pas le moment où, selon lui, les mendiantes le malmenaient, lui assénant «des coups de bâtons et de béquilles».

En outre, l’ASP de 33 ans affirme que la vidéo polémique a été prise alors qu’il tentait d’échapper à la furie de ses agresseurs présumées dont l’une, détaille-t-il, lui empoignait le sexe tandis que les autres tenaient sa jambe et sa ceinture. Il dut enlever celle-ci après que la boucle a sauté ; un geste qui a fait croire qu’il s’est emparé de sa ceinture avec l’intention de corriger les mendiantes.

Quid du coup pied envoyé à l’une des victimes présumées ? Mbow assure que c’était le seul moyen pour lui, de se libérer de leur emprise.

L’agent de police Ibrahima Ndiaye est plus formel : « Elle m’a injurié en me disant que nous ne valions pas plus que vos mamans. Elle a été très violente et discourtoise ».

À voir aussi

Hadjibou Soumaré à Kaolack

L’ancien Premier ministre Hadjibou Soumaré poursuit ses visites de courtoisie auprès des familles religieuses du …

Saint-Louis: Deux enfants portés disparus depuis 3 mois

C’est l’émoi et la consternation à Missirah à Saint Louis où la dame Fama Diop …