téléchargement (3)

AFFAIRE DE L’INCENDIE DU BUS DDD- Le procès des jeunes libéraux renvoyé au 26 janvier pour plaidoiries

 Initialement prévu, hier, le procès des jeunes libéraux Victor Sadio Diouf et Cheikh Ahmadou Bamba Bâ a été renvoyé jusqu’au 26 janvier prochain pour plaidoiries. Pour rappel, ces jeunes sont poursuivis dans l’affaire du bus Dakar Dem Dikk (DDD) qui a été incendié le 21 janvier 2015.

L’affaire des jeunes libéraux Victor Sadio Diouf et Cheikh Ahmadou Bamba Bâ, présumés incendiaires du bus Dakar Dem Dikk (DDD), a été appelée, hier, par le juge du Tribunal correctionnel de Dakar. Cependant, sur demande des avocats de la défense, le président du tribunal a renvoyé l’audience jusqu’au 26 janvier prochain pour plaidoiries. Les robes noires composées, entre autres, de Me Mouhamadou Moustapha Dieng, Me Adama Fall ont sollicité le renvoi arguant que c’est la première fois que le dossier a été évoqué devant le tribunal même s’il est en état d’être plaidé. Le juge a donc accédé à leur requête avant de confirmer la date du renvoi au 26 janvier prochain. Par ailleurs, les militants du Parti démocratique sénégalais (Pds) notamment les jeunes se sont mobilisés, hier, pour apporter leur soutien indéfectible aux jeunes Victor Sadio Diouf, Sg du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) et Cheikh Ahmadou Bamba Bâ. Présentés pour la première fois devant le juge, ces prévenus habillés en boubous traditionnels vont attendre jusqu’au 26 janvier prochain pour se prononcer sur les faits pour lesquels ils sont poursuivis.

Sg adjoint du Meel : « Appartenir au Pds est devenu un délit »

Venu apporter leur soutien à leurs frères de parti, les jeunes étudiants libéraux ont soutenu que la place de leur frère est dans les amphithéâtres. Selon El Hadji Diaw, Sg adjoint du Meel, les prévenus ont été arrêtés illégalement et sont détenus de manière illégale. « Ces étudiants ont été arrêtés depuis un an maintenant et je pense que la place d’un étudiant n’est pas en prison. Aujourd’hui, nous avons constaté qu’il y a un délit qui a été inséré dans le Code pénal sénégalais. C’est le fait d’appartenir au Pds parce qu’aujourd’hui, tout ce qui se fait dans ce pays on jette le quolibet sur le Pds. Comme j’ai l’habitude de le dire, le Meel et son Secrétaire général ne sont impliqués ni de près ni de loin dans cette affaire », peste El Hadji Diaw. Poursuivant, le jeune libéral ajoute : « Le Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade, ne nous a pas appris cela. Nous ne sommes pas des incendiaires de bus. Ce pays-là c’est nous qui l’avons construit. Donc, nous ne le consumerons jamais ».

Toutefois, les jeunes libéraux demandent que leurs camarades soient libérés le plus rapidement possible. « On ne s’attendait pas à ce que cette affaire soit renvoyée. Il faut également dire que dans cette affaire, il n’y a rien qui puisse maintenir nos camarades en prison. Malheureusement, dans ce pays, appartenir au Pds est devenu un délit. Chaque jour que Dieu fait, on arrête des étudiants de manière illégale.  Ce sont des étudiants qu’on empêche d’aller s’inscrire », martèle-t-il.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …