Accueil / Education / Affaire des élèves-maîtres à l’Assemblée : Une motion de soutien votée pour le ministre

Affaire des élèves-maîtres à l’Assemblée : Une motion de soutien votée pour le ministre

Appelés en plénière cet après-midi, les députés examineront un projet de résolution de soutien au gouvernement et au ministre de l’Education nationale dans l’affaire des 690 élèves-maîtres exclus pour fraude. Alors que la Cour suprême a cassé la décision de Serigne Mbaye Thiam. Le pouvoir législatif est invité à se prononcer pour ou contre l’Exécutif ou le Judiciaire. Inquiétant !

L’affaire des élèves-maîtres est loin de connaître son épilogue. Cet après-midi, les députés examineront un projet de résolution de soutien au gouvernement et au ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam. A travers ce mécanisme parlementaire, l’Assemblée nationale officialisera sa position sur l’exclusion des 690 élèves-maîtres pour fraude. Lors de l’examen du budget du ministère de l’Education nationale le 5 décembre dernier, la plupart des députés avaient pris fait et cause pour Serigne Mbaye Thiam. Clairement, ils lui avaient demandé d’ignorer l’arrêt de la Cour suprême qui avait donné raison aux élèves-maîtres. Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar (Bby), avait déchiré la décision des juges qui avaient cassé la… décision de Serigne Mbaye Thiam : «Nous vous soutenons, vous encourageons et à être ferme à l’égard des élèves-maîtres reconnus coupables de fraude. Ils n’ont pas contesté leurs fautes et nous ne les laisserons pas détruire l’école nationale.»

En écho à cette sortie, la défense était montée au créneau pour dénoncer l’attitude du ministre de l’Education qui a ensuite annoncé l’introduction d’un rabat d’arrêt. «Serigne Mbaye Thiam a violé la souveraineté du juge mais aussi l’indivisibilité du concours en annulant une partie des candidats qui ont subi l’examen. Il est dans l’obligation de respecter la décision de la Cour suprême», soutient Me Aliou Sow. Alors que Serigne Mbaye Thiam se projette sur le futur pour expliquer le choix de mettre sous le coude la décision de la juridiction suprême : «690 élèves qui n’ont pas le niveau, supposons que chaque élève-maître prenne 60 élèves par classe, c’est 41 400 élèves qu’ils forment dans l’année. Supposons qu’ils aient une carrière de 20 ans, c’est 828 mille élèves sacrifiés.»

Aujourd’hui, les députés sont appelés en séance plénière pour prendre position officiellement : soutenir le gouvernement et Serigne Mbaye Thiam. En d’autres termes, il leur sera demandé de se prononcer contre la décision de la Cour suprême qui avait demandé l’intégration des élèves-maîtres dans la Fonction publique et le paiement de la somme de 1 milliard 138 millions 500 mille pour les préjudices financier, moral et psychologique qu’ils ont subis. Cette initiative des parlementaires renforce le soutien que le chef de l’Etat avait accordé à Serigne Mbaye Thiam à Tivaouane : «Je voudrais féliciter M. Serigne Mbaye Thiam de la manière dont il conduit l’Education nationale. Je le soutien dans son combat contre la non-transparence dans le secteur éducatif. Vous avez tout mon soutien Monsieur le ministre sur cette question. Donc soyez rassuré que nous ne saurions tolérer que l’avenir de la jeunesse de ce pays soit compromis par des comportements indignes.» Entre l’Exécutif et le Judiciaire, le Législatif a pris une position tranchée : Il soutient l’Exécutif.

Le quotidien

Share This:

À voir aussi

TAMBACOUNDA : L’IA LISTE LES CONTRAINTES DU SECTEUR ÉDUCATIF

Tambacounda, 27 mars (APS) – L’inspecteur d’Académie (IA) de Tambacounda, Alassane Niane, a listé lundi …