Accueil / Education / Affaire des élèves-maitres : Serigne Mbaye Thiam préparerait un rabat d’arrêt

Affaire des élèves-maitres : Serigne Mbaye Thiam préparerait un rabat d’arrêt

Sur l’affaire de fraude des 690 élèves-maitres exclus dans les Centres régionaux de formation du personnel enseignant (Crfpe), Serigne Mbaye Thiam se veut clair : point de réintégration ! Le ministre de l’Education nationale n’entend pas lâcher du lest. Ce, nonobstant l’arrêt de la cour suprême. Au contraire ! Il compte poursuivre la bataille judiciaire par le dépôt d’un rabat d’arrêt devant la Cour suprême, selon certaines indiscrétions au sein de son département, non encore confirmées officiellement.

La Cour suprême, rappelle-t-on, avait annulé l’arrêté du ministère de l’Education nationale excluant les 690 élèves-maitres de la formation dans les Centres régionaux de formation du personnel enseignant (Crfpe). Cette décision de la justice jusqu’ici non appliquée par les autorités, fait l’objet de fortes contestations.

Ce sont les députés qui sont d’abord montés au créneau pour «casser» l’arrêt de la Cour suprême en exhortant le gouvernement à être ferme à l’égard des élèves-maitres exclus et de ne jamais envisager leur réintégration ni dans la formation, ni dans la fonction enseignante. La représentation nationale qui a engagé une résolution de soutien pour lutter contre la fraude, a été rejointe dans ce combat par le président de la République.

En inaugurant les infrastructures du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité de l’Education de base (Paqueeb) à Tivaouane, Macky Sall avait manifesté son soutien à Serigne Mbaye Thiam dans sa lutte contre la non-transparence et la fraude. Ce qui avait poussé le Collectif des élèves-maitres a regretté ce qu’il avait qualifié «d’ingérence» des députés sur la décision de la justice, relevant que le Sénégal est un Etat de droit où la séparation des pouvoirs – législatif et judiciaire dans le cas d’espèce – doit être effective.

« Nous exigeons le respect du pouvoir judiciaire. Nous constatons un complot pour affaiblir la magistrature », fustigé le porte-parole du Collectif. Pour Babacar Sakho,  » les 690 élèves-maitres comptent croiser le fer contre les autorités pour leur réintégration dans la fonction publique ».

À voir aussi

Programme Ifadem de l’Ifef : Lancement d’une deuxième phase de formation de 1 500 enseignants

Le Soleil- Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a lancé, hier, la phase …

Validation de la lettre de politique sectorielle de l’enseignement supérieur, lundi

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation organise, lundi à partir …