images (1)

Affaire des journalistes en garde à vue- Le ministre des Forces armées menace les sources

Les journalistes Alioune Badara Fall, Mamadou Seck et Mohamed Guèye seront présentés devant le procureur ce jeudi. Ils ont bénéficié d’un retour de parquet hier. Le ministre des forces armées Augustin Tine parlant de cette affaire, a laissé entendre qu’il n’est pas question que certaines informations paraissent dans la presse.

«Nous sommes un pays de droit. L’armée fait une chose importante pour notre pays. Elle participe au développement et à la stabilité (…). Il est dangereux d’avoir une attitude qui pourrait perturber nos forces armées». Se faisant menaçant, le ministre dira : «Ceux-là qui ont permis aux organes de presse de posséder ces éléments ont tort et ils seront traqués. Nous sommes un Etat de droit. Sachez, vous journalistes, qu’il y a des choses qu’il ne faut pas dire. Et c’est ça la stabilité de notre pays».

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …