Accueil / ACTUALITES / Affaire Dominique LOPY : Le procureur suspend ‘le verdict’ au rapport d’autopsie

Affaire Dominique LOPY : Le procureur suspend ‘le verdict’ au rapport d’autopsie

Les résultats de l’autopsie réalisée sur le corps de Dominique Lopy ne sont pour l’instant connus que du procureur de la République près le tribunal régional de Kolda, Habib Samba Laobé Aw. Mais le patron du parquet est loin d’être disert sur le pli confidentiel que lui a envoyé le Pr Gisèle Guèye, auteur de cette autopsie.

Source : Walfadjri
Autopsié mercredi dernier par le Pr Gisèle Guèye du Chu Le Dantec, le corps de Dominique Lopy est revenu à Kolda, prolongeant le mystère sur le genre de mort du défunt présumé. Du moins pour bon nombre de Koldois, car les résultats de l’autopsie ne sont pour l’instant connus que du procureur de la République près le tribunal régional de Kolda, Habib Samba Laobé Aw.

Mais le patron du parquet est loin d’être disert sur le pli confidentiel que lui envoyé le Pr Gisèle Guèye, auteur de cette autopsie. ‘Nous attendons le rapport’, a-t-il juste concédé, laissant entière l’énigme sur la mort de Dominique Lopy.

Hier, le procureur Aw a reçu la famille du défunt. Rien n’a filtré de cet entretien. La famille est aussi silencieuse sur l’entrevue avec le procureur. A l’évidence, ce dernier joue, à juste raison, la carte de l’apaisement. Hier, les policiers du Gmi avaient renforcé leur présence sur quelques points stratégiques. D’autant que c’est ce jeudi que le collectif avait annoncé sa décision de marcher. Mais, selon une source proche de la famille mortuaire, le juge aurait dit être satisfait de l’autopsie. Sans doute, ses interrogations sur le genre de mort du jeune Lopy ont dû trouver les réponses attendues dans le document médical du Pr Guèye.

D’ailleurs, on annonce l’inhumation du défunt prévenu pour le samedi prochain dans l’après-midi. Ce qui a dû être possible suite, sûrement, à une autorisation du parquet. Et cela donne déjà libre cours aux conjectures. ‘Si la famille enterre le mort samedi, cela rend superflue la possibilité de contre-expertise agitée par le collectif contre les violences faites aux jeunes’, tente d’argumenter ce jeune qui a requis l’anonymat. Et notre interlocuteur de conclure qu’à ses yeux, ‘l’autopsie donne satisfaction aux manifestants du samedi dernier’.

Une autre source proche de la famille endeuillée parle de balafre au visage de Dominique Lopy et d’une plaie à la jambe gauche. En tout cas, les jeunes camarades du mort se préparent activement à l’enterrement. Ils ont convenu d’arborer ce jour-là des brassards noirs pour marquer le deuil et s’indigner ‘des violences policières’. Hier, au cours de leur réunion tenue au domicile de Malick Diao, porte-parole du collectif, les jeunes ont convenu de se cotiser pour acheter la bière et la tenue du mort.

Interrogé sur le million de francs remis à la famille par une autorité politique, Malick Diao a affirmé que l’argent a créé plus de problèmes qu’il n’en a résolus. ‘La famille s’est indignée de la manière ostentatoire dont on lui a donné l’argent’, a-t-il expliqué.


À voir aussi

Macky à Touba: Branle-bas de combat entre adversaires et alliés

La visite programmée du Président Macky Sall à Touba, le 25 octobre prochain fait déjà …

Marche des étudiants exclus

Exclus de leurs établissements, les étudiants orientés dans les instituts privés ont décidé de hausser …