téléchargement (7)

Affaire du bus Dakar Dem Dem Dikk brûlé à l’université Un an de prison ferme et  2 millions d’amende pour les étudiants libéraux

Le Président du tribunal correctionnel de Dakar a déclaré  des  étudiants libéraux coupables des faits d’association de malfaiteurs et incendie volontaire d’un bus Dakar Dem Dikk. Il s’agit de  Cheikh Ahmadou Bamba Ba, Alioune Samba Séne et Victor Sadio Diouf, qui  ont été condamnés chacun à un an de prison ferme et une amende de 2 millions de nos francs. A noter que les intéressés  ont déjà purgé la  peine.

Un an de prison ferme et une amende de 2 millions de nos francs, telle est la décision rendue, hier, par le Président du tribunal correctionnel de Dakar dans l’affaire des étudiants libéraux Cheikh Ahmadou Bamba Ba, Alioune Samba Séne et Victor Sadio Diouf. Ils étaient attraits à la barre pour répondre des délits d’association de malfaiteurs et incendie volontaire d’un bus Dakar Dem Dikk.

Bien que la peine ait  été déjà purgée par les mis en cause, leur avocat estime que la décision qui a été rendue, hier est très sévère. Selon Me Moustapha Dieng, ses clients ont déjà purgé cette peine parce qu’ayant fait plus d’un an de détention provisoire.

Pour mémoire, le 21 Janvier 2015, le mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) manifestait au sein même de l’université. C’est sur ces entrefaites qu’ils avaient  séquestré trois bus de Dakar Dem Dikk avant d’en libérer 2. Le troisième bus a été tout simplement brûlé par les manifestants. Entendu, un témoin a désigné les étudiants Cheikh Ahmadou Bamba Ba et à Victor Sadio Diouf comme étant quelques uns  des auteurs de ce forfait.

La défense va interjeter appel

A en croire le témoin Bara Fall, les universitaires  qui étaient à bord d’une voiture de marque Peugeot 405, ont brûlé le bus à l’aide de pneus qu’ils avaient brûlé avec de l’essence. Cependant à la barre, les prévenus avaient nié les faits, même si la partie civile est convaincue de la culpabilité de ces derniers. Me Bamba Cissé, avocat de la partie civile avait déclaré : “ Même si les coupables ont fait des mois en prison, ils devront assumer leur responsabilité et payer la somme de 15 millions à Dakar Dem Dikk, à titre de dommages et intérêts”.

Le parquet a abondé dans le même sens que la partie civile avant de requérir 2 ans assortis du sursis contre les mis en cause. Malgré les interventions de la partie civile et du maître des poursuites, Me Amadou Sall, avocat de la défense, a soutenu  qu’il n’y a pas eu suffisamment d’éléments pour entrer en voie de condamnation.

A noter que  Me Moustapha Dieng, après avoir jugé la décision sévère, a promus de saisir la Cour d’appel pour infirmer le verdict.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …