farba ngom

AFFAIRE DU RIZ ENVOYÉ À THILOGNE Matam à la rescousse de Farba Ngom

L’affaire du riz envoyé à Thilogne par le Député Farba Ngom et qui avait fait l’objet de polémique n’a pas encore connue son épilogue. En effet, des cadres, jeunes et femmes du département de Matam ont organisé un point de presse, hier, à Dakar, pour apporter leur soutien au Député et Maire d’Agnam. Ils accusent certains politiciens, en mal de reconnaissance, d’être derrière cette affaire.

Des cadres, jeunes et femmes du département de Matam ont organisé un point de presse, hier, à Dakar, pour apporter leur soutien au Député et Maire d’Agnam, Farba Ngom. En effet, une histoire de distribution de riz pollue l’atmosphère dans la Commune de Thilogne, ces derniers jours. Et, l’honorable député Farba Ngom est au banc des accusés. Selon certaines informations, des chefs religieux et des chérifs ont rejeté le riz et l’enveloppe 100. 000 F Cfa qui leur ont été offerts par Aliou Bâ, émissaire de Farba Ngom. Pour un nombre estimé à 85 chefs religieux, l’émissaire du député a offert 6 sacs de riz et une enveloppe de 100.000 F Cfa alors que les familles chérifiennes ont reçu 9 sacs de riz et 100.000 F Cfa. Une situation qui a suscité un branle-bas de combat dans le Fouta à telle enseigne que le Palais a dû dépêcher un chargé de mission de la Présidence, Aliou Ngaïdo, qui devait rallier New York, pour éteindre l’incendie.

C’est dans cette dynamique que les cadres, jeunes et femmes du département de Matam se sont indignés, en marge d’une conférence de presse, hier, de cette démarche de certaines personnes qui, disent-ils, veulent ternir l’image de leur leader. « En réalité, c’est une grotesque manipulation orchestrée par une coalition de politiciens en mal de reconnaissance pour atteindre un homme socialement utile et politiquement solide », peste leur porte-parole, Seydou Sy. Face à la presse et aux nombreux souteneurs de Farba Ngom, Monsieur Sy a révélé que leur leader a toujours été un relais discret et efficace du Président Macky Sall auprès de ces éminences avant même son arrivée au pouvoir. « Aujourd’hui, des individus incapables d’être à la hauteur de l’honorable député profitent de cette banale affaire de riz pour l’accabler afin de l’affaiblir, c’est peine perdue. Nous nous indignons de cette démarche qui, de toute façon, est vouée à l’échec comme celles qui l’ont procédé et apportons notre soutien total, massif et sans réserve à notre leader Farba Ngom », martèle-t-il.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

waly ballago seck

AFFAIRE DE LA RANGE ROVER “VOLEE” Wally Seck inculpé et placé sous contrôle judiciaire

L’artiste musicien Wally Ballago Seck n’est pas sorti indemne de son face à face, hier, …