Accueil / POLITIQUE / AFFAIRE PALM BEACH Mame Mbaye Niang menace Idy d’une plainte

AFFAIRE PALM BEACH Mame Mbaye Niang menace Idy d’une plainte

L’affaire de l’annulation du séminaire du parti Rewmi d’Idrissa Seck à l’hôtel Palm Beach, ce weekend à Saly, se déplace sur le terrain judiciaire. Accusé par Idrissa Seck d’avoir menacé le directeur de l’hôtel, le Ministre du Tourisme compte porter l’affaire devant les tribunaux.

L’hôtel Palm Beach à Saly a refusé d’abriter, à 48 heures de la rencontre, le séminaire des 200 cadres de Rewmi. Selon Idrissa Seck, « c’est le Ministre du Tourisme qui a appelé le directeur de l’hôtel pour lui dire que s’il reçoit le séminaire de Rewmi, il recevra le fisc ». Dans une note parvenue à notre rédaction, le Ministère du Tourisme s’inscrit en faux contre ces allégations qu’il qualifie de ‘’diffamatoires’’. Le Ministre du Tourisme se lave à grande eau, soutenant que ni lui ni un autre responsable de son département n’a fait pression sur un quelconque hôtelier pour quelque raison que ce soit ». Cette réaction de la structure que gère Mame Mbaye Niang fait suite à l’annulation du séminaire du leader du parti Rewmi de Idrissa Seck qui devrait se tenir à l’hôtel Palm Beach. D’après la source, au regard de tout ce qui précède, le Ministère du Tourisme met au défi M. Seck d’apporter les preuves de ce qu’il avance. Le Ministre du Tourisme se réserve, quant à lui, le droit de porter cette affaire devant les tribunaux. Ainsi cette entité gouvernementale laisse entendre que les hôteliers sont des acteurs privés dans un pays de droit ; ils ne sont pas placés sous l’autorité d’un département ministériel. Il est important aussi de rappeler que l’administration fiscale est logée au Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et non au Ministère du Tourisme. « En insinuant que le gérant du Palm Beach pourrait avoir quelque chose à se reprocher en lien avec ses obligations fiscales, M. Seck porte atteinte à l’honorabilité d’un entrepreneur qui a investi son temps et son argent pour en arriver là et dont la réputation constitue l’un des principaux atouts aux yeux de ses interlocuteurs et ses partenaires en affaires », précise le communiqué. Selon la note, le samedi 14 avril 2018, Monsieur Idrissa Seck a, lors d’une manifestation politique à Saly, accusé les autorités en charge du tourisme d’avoir fait pression sur l’hôtel Palm Beach pour empêcher la tenue d’une activité de son parti politique. M. Seck est allé jusqu’à dire que le gérant de cet hôtel avait été menacé d’être poursuivi par l’administration fiscale au cas où son établissement accueillerait cette activité.

Zachari BADJI

À voir aussi

Affaire Khalifa Sall : Aymérou Gningue contredit Cissé Lô

On ne parle pas le même langage à l’Apr. Le président du groupe parlementaire de …

Moustapha Cissé Lô : « Le Sénégal a l’obligation de respecter l’Arrêt de la Cedeao »

Pour Moustapha Cissé Lô, le Sénégal ne doit pas chercher midi à quatorze heures dans …