Accueil / ACTUALITES / Affaire Tamsir Faye – «La République est salie par une personne non identifiée dans la diplomatie»

Affaire Tamsir Faye – «La République est salie par une personne non identifiée dans la diplomatie»

 Le désormais ex-consul du Sénégal à Marseille a sali l’honneur de son pays. C’est du moins, l’avis de Moubarak Lô, selon qui, l’inqualifiable et l’impardonnable comportement de Tamsir Faye porte un coup dur à notre République qui se retrouve souillée et agressée moralement.

Chacun y va de son analyse sur l’affaire du diplomate sénégalais Tamsir Faye dont la personnalité révèle les sombres arcanes d’une carrière politique et diplomatique. L’économiste Moubarak Lô ne cherche pas loin pour trouver une explication au comportement peu diplomate de l’ex-consul du Sénégal à Marseille. A y voir de très près, pour reprendre ses propos, cette situation inédite n’est que la conséquence des nominations aux postes consulaires basés sur des critères d’appartenance politique au détriment de la formation et de l’expérience. En fin de compte, avec Tamsir Faye, par ailleurs responsable politique à l’Apr, les diplomates de carrière, ahuris, se sont alors retrouvés entourés par un nouveau type de Personnel Non Identifié dans le Corps, se désole l’ex-dircab adjoint de Macky Sall. Dépité, il estime que ces intrus dans le corps diplomatique sont peu au fait des normes de comportements diplomatiques et pour qui, la seule légitimité politique prime sur toute autre considération. Le Sénégal, partout salué pour sa Diplomatie sage et éclairée, ne mérite guère cela. Ainsi, invite-t-il le président Sall, seul responsable de cette situation – parce que nommant ou encourageant la nomination aux postes consulaires (et parfois diplomatiques) de partisans de l’APR – à faire son propre aggiornamento. Quid de mettre de l’ordre dans les Ambassades et Consulats, en faisant auditer et en relevant de leurs postes les diplomates et agents consulaires qui ne possèdent guère le profil requis. «Il (Ndrl : Macky Sall) peut décider aussi de laisser ce chantier à son futur successeur à la tête de l’Etat, car cet indispensable travail de mise aux normes se fera tôt ou tard», a averti M. Lô. Dans l’intervalle, critique-t-il, l’Apr aura peut-être gagné quelques électeurs, mais la République aura beaucoup perdu de sa superbe et le Parti Apr aura clairement pris le dessus sur la Patrie et sur la République. Et l’affaire de Tamsir Faye, dit-il, porte ainsi un coup dur à la gouvernance vertueuse, sobre et efficace tant chantée par l’Alternance II. «Un simple slogan de campagne sans lendemains», ironise-t-il.

Mouhamadou BA

À voir aussi

Levée de l’immunité parlementaire- la commission ad hoc fait faux bond à Khalifa Sall et à ses avocats

Aymérou Ngingue et ses collègues de la commission ad hoc ne sont pas déplacés, hier, …

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 movembre 2017

Le Président Macky Sall a réuni le Conseil des ministres mercredi 22 novembre 2017 à …