Contributions

Le Vice-Consul du Sénégal à Lyon s’insurge contre le limogeage de Tamsir Faye

  • Date: 27 juillet 2015

« Face à un problème deux choses s’imposent, le comprendre d’abord et ensuite tenter de le résoudre, si notre compréhension est juste la résolution va de soi. Mais si on rate la première étape la seconde sera aporétique.
Qui peut savoir où mettre le curseur de la vérité sur les événements de Marseille ? Personne.
L’affaire Tamsir FAYE si on peut l’appeler ainsi, interpelle à plus d’un titre.
Cette affaire est révélatrice de la méchanceté extrême basée sur des ouï-dire d’une certaine presse de l’hexagone : [ la Provence]

Le paroxysme de la méchanceté des Sénégalais qui se réclament patriotes sans savoir la quintessence de ce qu’est ( être patriote).

Une presse à la dérive, sans déontologie ni éthique dans le traitement des informations.
En ce qui nous concerne nous croyons fondamentalement que cette affaire dépasse le cadre factuel des événements relatés dans la presse ces derniers jours ouvrant la voie à tous les caciques adversaires du président de déverser leurs biles comme cela n’est pas permis pour une nation digne de ce nom.

Il s’agit d’une vie, l’itinéraire d’un jeune digne et engagé pour son pays qui est étalé sur la place publique. Serigne Mor  MBAYE l’éminent psychanalyste a diagnostiqué ce mal sénégalais qui nécessite un exorcisme grandeur nature ( Ndeup collectif) pour une société qui a perdu ses repères. Tamsir est un patriote résolu, le vouer aux gémonies est injuste.
Comprenez que le consul général du Sénégal à Marseille n’est pas n’importe qui.

Il fait partie de cette génération engagée pour leur Pays et qui a cru très tôt à la trajectoire d’un homme et  de son destin de devenir le 4ème président de la république du Sénégal.
Oui Tamsir y a cru quand personne n’y croyait.

Depuis la loi Sada Ndiaye, il a été le déclencheur de la dénonciation de cette loi scélérate qui a fait l’objet d’une révision le 30 juin dernier par l’Assemblée nationale.

Ta nomination est plus que méritée, notre frère et camarade de parti, ton bilan à la tête du consulat de Marseille est le meilleur depuis sa création. Tu as révolutionné cette institution dans son fonctionnement avec des innovations majeures qui ont eu un impact avéré sur la population, telles sont les informations qui nous sont parvenues de tes administrés : courtois, disponible et à l’écoute de tes compatriotes. La preuve nous  a été administrée à tous le 4 juillet lors de la visite de son excellence le Président Macky Sall à l’occasion des journées économiques d’Aix en Provence avec cette mobilisation exceptionnelle acquise à la cause du Président, par ton action et celle de l’équipe que tu diriges.
Le piège prémédité que nos ennemis t’ont tendu ne fait qu’augmenter notre hargne à soutenir notre président. Nous sommes des Tamsir aujourd’hui.

A ceux qui te reprochent de ne pas appartenir au corps diplomatique et par-delà ta personne toutes celles qui occupent des postes dans la diplomatie nous leurs  disons : Stop.

Au XXIème siècle la pluridisciplinarité est de rigueur, le corporatisme archaïque ne peut prospérer dans ce monde qui évolue et répond à des exigences multiples qui nécessitent un vrai leadership pour atteindre les objectifs fixés. La diplomatie même explore  les autres domaines telle que l’économie.

Tu es un de ces leaders pour notre génération et ceux qui te combattent sont nos adversaires. La vérité dans cette histoire est que nous sommes nos propres ennemis

Comment une presse nationale peut lyncher à outrance un compatriote, qu’avons-nous fait des valeurs constitutives de notre nation. Pourquoi les policiers sont-ils plus crédibles que notre frère ? Pourquoi TAMSIR  aurait tort ? Laissons les réponses aux enquêteurs.

Notre frère a mal, nous avons mal mais tu ne seras pas seul dans cette épreuve car nous te soutenons avec la dernière énergie et de manière péremptoire nous triompherons de nos adversaires ».

Ibrahima M’bodj vice consul du Sénégal à Lyon

 

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15