People

AFFAIRE VALBUENA- Karim Benzema rompt le silence !

  • Date: 3 décembre 2015

C’est un entretien à cœur ouvert que Karim Benzema a accordé à TF1. Pris dans un tourbillon médiatique sans fin suite aux nombreuses fuites dans le cadre de la fameuse affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, l’attaquant brise la glace et monte au créneau pour se défendre, mais aussi défendre son entourage.

L’interview a finalement bien été retransmise en temps et en heure, et c’est un Benzema combatif qui s’est exprimé.

« Pourquoi parler ? Pour revenir sur l’acharnement médiatique qu’il y a sur moi. Que le Premier ministre parle, c’est de l’acharnement, il n’y a rien d’autre à ajouter. On m’accuse, on me traine dans la boue comme si j’étais un criminel, c’est horrible », a-t-il lancé en préambule, avant de revenir sur le fond de l’affaire et la fameuse discussion avec Petit Vélo : « J’entends qu’une vidéo tourne sur lui, donc je viens le mettre au courant. Je lui dis que je peux l’aider, car j’ai un ami à Lyon (Karim Zenati) qui pourrait gérer ses problèmes. Je lui demande s’il a prévenu sa famille, ce qui était le plus important, et auquel cas il s’en foutait si la vidéo sortait. Je lui dis que j’ai eu de telles affaires, et que j’avais prévenu la police. Après, quand j’entends que j’ai fait du chantage, que j’ai demandé de l’argent, ça me rend fou ! Quand je rends service, je n’attends rien en retour, on n’a jamais parlé d’argent, et il sait que j’ai été honnête avec lui », a-t-il ensuite poursuivi, avant de hausser un peu plus le ton.

Benzema défend ses proches

« Je lui en ai parlé deux-trois fois, c’est vrai, car je sais que mon ami peut régler pas mal d’histoires. Je ne pense pas que Mathieu pense qu’il y avait une histoire d’argent, je pense qu’il s’est fait monter la tête par tout ce qui est sorti. Je comprends qu’il soit déçu après tout ça, mais quand je lui ai parlé le soir même il n’était pas déçu, il m’a dit « Merci frérot de m’avoir prévenu » », a-t-il assuré, avant de faire part néanmoins de regrets dans cette affaire : « Ce que je regrette, c’est d’avoir pris ça à la rigolade au téléphone avec mon ami, ça je m’en excuse. Mais pourquoi avoir été en garde à vue ? Avoir été traité comme un malpropre ? Alors que j’ai moi-même demandé à être entendu, sans recevoir de convocations… Je n’ai rien compris », a-t-il déploré.

Franc et droit dans ses bottes, le canonnier du Real Madrid a donc balayé les accusations à son égard, tout en prenant soin de ne pas égratigner ses proches. Bien au contraire, Benzema continue de leur affirmer un soutien sans faille : « Les maîtres chanteurs, je ne les connais pas, je connais juste Karim Zenati, qui est un ami d’enfance. Oui, il a été en prison, mais il en est sorti, il a eu une nouvelle chance et l’a saisie. Je ne sais pas de quoi on parle quand on parle de mon entourage, je serai toujours fidèle à mes amis et ma famille. Dans l’affaire Zahia, je rappelle que j’ai été blanchi, il faudrait un peu oublier cette histoire-là », a-t-il conclu, avant de lancer sur un ton laconique : « Je ne suis pas coupable ». Le message est passé, reste à savoir s’il sera entendu, et notamment par Mathieu Valbuena…

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15