Accueil / ACTUALITES / AFFECTATIONS AU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT Ce qui s’est réellement passé !

AFFECTATIONS AU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT Ce qui s’est réellement passé !

La supposée nébuleuse affectation d’agronomes et vétérinaires dans les parcs nationaux au détriment de spécialistes de la faune ne suscite pas que du déni au ministère de l’environnement et développement durable. Inspire-t-elle des théories du complot ? En tout cas, au département dirigé par le ministre Abdoulaye Baldé, l’on en pleure à force de rire jaune…
Suite aux interpellations évoquées par la presse sur les affectations intervenues au ministère de l’environnement par arrêté numéro 013458 du 08 juillet 2015, le ministre Abdoulaye Bibi Baldé dément et rétablit la vérité des faits. En réalité, selon notre source logée au ministère de l’environnement, l’arrêté cité a permis de corriger des erreurs au niveau des postes de responsabilités occupées en grande partie jusque là par des agents n’ayant pas le diplôme requis. En effet , pour être plus précis, suivant le décret numéro 80 – 494 du 19 mai 1980 fixe les modalités de la loi numéro 79 – 33 du 24 janvier 1979 portant statut particulier du personnel des parcs nationaux, en son article 16, les conservateurs des parcs nationaux sont recrutés sur titre parmi les officiers supérieurs des forces armées et parmi les candidats titulaires de l’un des diplômes tels que le diplôme de ingénieurs et forêts de l’Ecole nationale des Eaux et des Forêts de Nancy , celui d’ingénieur agronome et docteur vétérinaire ou tout autre diplôme admis en équivalence, nous confie notre interlocuteur. En conséquence, nous confesse-t-il, les dernières nominations respectent scrupuleusement ce décret contrairement aux anciennes nominations qui portaient sur des agents n’ayant pas le diplôme requis. Et ce n’est pas tout, poursuit notre source. Ces nominations «illégales» seraient justifiées par le fait que les diplômes de concernés étaient en instance de reclassement mais non encore reclassés. Au total, le ministère de l’environnement n’a fait que restaurer la légalité, assure-t-on du côté du ministère de l’environnement. Pour rappel, le journal L’Observateur dans son édition d’avant-hier, avait révélé que le ministre Baldé gère son département par «copinage» en faisant la promotion de «l’incompétence». La preuve par la dernière affectation des agents des parcs nationaux, effectuée par un arrêté pris le 8 juillet 2015 par le ministre de l’Environnement, rapportait l’Obs Toute en précisant que sur neuf agents conservateurs nouvellement affectés, un seul avait le profil de l’emploi. Suffisant pour ce journal de parlait de «Bamboula».
Salamraky

Share This:

À voir aussi

ATTAQUE DE TOUTES PARTS, Y COMPRIS DANS SON CAMP Aliou Sall, le ventre mou du « Macky »

Aliou Sall ne cesse d’être au centre des polémiques de toutes sortes depuis l’arrivée de …