POLITIQUE

AFP : SA VOCATION, SON AMBITION, SA SOUVERAINETÉ ET SON SOUTIEN À MACKY SALL, SELON MOUSTAPHA NIASSE

  • Date: 17 juin 2016

Moustapha Niasse a réaffirmé, à l’occasion de la célébration des 17 dans d’existence de l’Alliance des forces de progrès (AFP), la souveraineté de cette formation politique, sa vocation et son ambition de diriger le Sénégal tout en promettant de poursuivre sans faille le soutien à Macky Sall

’’L’AFP n’a jamais renoncé à sa vocation et à son ambition de diriger, un jour, avec de jeunes leaders qui existent aujourd’hui dans ses rangs, les destinées du Sénégal, au sommet de l’Etat, en conquérant pour le pouvoir, quand sera venu le moment, pour notre parti, de requérir, à cet effet, le suffrage des Sénégalais », a dit M. Niasse.

Il s’exprimait jeudi devant les militants et responsables de l’AFP qui célébrait ses 17 ans d’existence.

Moustapha Niasse a réaffirmé que le soutien à l’action et aux projets du président Macky Sall va se « poursuivre, sans faille ».

Par rapport à ceux qui, selon lui, « prédisent, dans leurs analyses, une possible intégration de l’AFP dans une autre formation politique », Moustapha Niasse s’est voulu catégorique : « Retenons qu’il ne peut, en aucun cas, en être question ».

’’L’AFP reste et restera l’AFP, parti souverain et porteur de cet idéal de conquête du pouvoir, dans les normes que recommande le patriotisme et que définit la morale politique, adossée à la foi en Dieu et à l’esprit de service public, fait de sacrifices et de disponibilité sans réserve, quand il s’agit de l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il dit.

’’’Nous ne fusionnerons l’AFP avec aucun autre parti », a ajouté le président de l’Assemblée nationale.

Moustapha Niasse est revenu sur la dissidence qu’a connue son parti en 2015 avec la sortie d’ El Hadji Malick Gackou, aujourd’hui à la tête du Grand parti.

’’Il y a un an et demi, en janvier 2015, l’AFP a connu un évènement de dissidence avérée par rapport aux choix du parti. Nous l’avons géré, cet évènement, avec sérénité et sens des responsabilités. Des camarades nous ont quittés. D’autres, bien nombreux, sont venus adhérer à notre formation politique, avec enthousiasme et sincérité », a-t-il dit.

Selon lui, « le Sénégal, aujourd’hui, arrive à un stade de son évolution politique (…) le tout sous l’égide du chef de l’Etat, en accord parfait avec les partenaires que nous sommes dans la Coalition Bennoo Bokk Yakaar ».

L’AFP, a-t-il ajouté, « a un rôle qu’elle doit continuer de jouer dans ce processus, tout comme dans tout processus appelé à enrichir et renforcer notre pays dans son expérience de démocratie concertée, en vue de créer les conditions d’un développement réel, concret, efficace et profitable à tous ».

Rappelant la stratégie de campagne de Benoo Bokk Yaakaar pour la campagne du Oui au référendum du 20 mars, Moustapha Niasse a lancé : « Ce que nous avons réalisé là, nous entendons le rééditer, à l’occasion des prochaines élections législatives et des élections présidentielles, si Dieu le veut, respectivement en 2017 et en 2019″.

Pour lui, l’AFP ’’doit tout mettre en œuvre pour augmenter le nombre de ses députés à l’Assemblée nationale, dans la Législature prochaine et accroître sa présence effective au sein des rouages de l’Etat, en accord avec le président de la République (…) ».

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15