Accueil / ECONOMIE / African Leadership Awards- Mbagnick Diop à la conquête de l’intelligentsia africaine

African Leadership Awards- Mbagnick Diop à la conquête de l’intelligentsia africaine

L’Observateur– Le 4 novembre dernier, au bord de la Seine, le Sénégal et l’Afrique étaient à l’honneur. En clair, le talent, la compétence, la performance , le brio, le culot et l’audace des africains étaient récompensés par un fils du Continent, en l’occurrence le Président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds), Mbagnick Diop.

Le créateurs des Cauris d’Or s’est déplacé à Paris pour organiser la première édition des African Leadership Awards (ALA). Un événement qui avait regroupé  toute l’intelligentsia africaine, avec la présence de 36 nationalités en une soirée animée par Youssou Ndour. Neuf personnalités, hommes et femmes issues de neuf nationalités africaines on été récompensées à la première édition des Ala.  » Le leadership est une mélange de bravoure et d’humilité, d’audace et de capacité d’anticipation. Il renvoie à la capacité à mener des personnes ou des organisations vers l’atteinte d’objectifs. Le leadership est associé aux compétences reconnues à une personne (un leader) ou à un groupe de personnes dans son aptitude à diriger, motiver, impliquer, impulser, guider, inspirer et influencer son entourage.

La conduite des affaires publiques ou privées exige du leader  une capacité d’influencer de nombreuses personnes, en leur offrant un but commun à poursuivre une direction à prendre ensemble et de bonnes raisons argumentées, qui les amènent à adhérer en toute confiance, quand la mission lui est confiée ou la nécessité lui est imposée, de travailler à l’amélioration de la situation collective de l’organisation de l’entreprise ou du pays », déclare le Président du Meds devant les nombreux invités. Selon l’homme fort des Ala, « le leader, pour être effectif, engagé, c’est à dire pour avoir de l’effet, doit avoir confiance en lui même et inspirer confiance aux autres ».

Pour démontrer que l’Afrique, berceau de l’Humanité, est bien entrée dans l’histoire, Mbagnick Diop soutient que l’heure est venue « it’s Africa Time ». Le patron du Meds, un globe-trotter, convoque les enseignements du père fondateur des Etats-unis, Georges Washington, pour dresser un portrait-robot d’un leadership.  » Dans les vingt cinq (25) principes que nous avons retenus, l’enseignement des quinze (15) caractéristiques du leadership par le père fondateur des Usa, dans « Georges Washington’s Leadership Lessons », même deux siècles après sa mort, constituent un référentiel de haute qualité dans le renforcement du Leadership Africain.

Ramené au cadre du développement économique et de l’Excellence en Afrique, l’Ecole d’Elite Américaine, West Point, nous propose un complément de  dix (10) principes de base, qui forgent le caractère, la personnalité et impriment la force du leadership », constate Mbagnick Diop. L’événement a enregistré la présence du chef d’Etat de la Sierra Léone, du ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Me Sidiki Kaba, de chefs d’entreprises, hommes d’affaires, de média…

Mamadou Seck (PARIS) 

À voir aussi

PME- Les acteurs sensibilisés sur les démarches de prévention des difficultés

Prévention des difficultés des entreprises, formalisation des petites et moyennes entreprises sont, entre autres, les …

Électrification au Sénégal Huit centrales photovoltaïques de 17 MW livrées en juillet 2018

La société Vinci Energies a été retenue par la Senelec pour la réalisation de huit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *