Accueil / Uncategorized / AFROBASKET MASCULIN 2015 Les «Lions» boycottent l’entraînement

AFROBASKET MASCULIN 2015 Les «Lions» boycottent l’entraînement

 L’équipe nationale du Sénégal a observé une pause, hier, pour manifester son désaccord par rapport à la prime de participation d’un million qu’aurait proposée le ministère des Sports. 

Passée de cinq cent mille à un million lors du mondial, la prime de participation est jugée dérisoire par les «Lions » qui l’ont fait savoir au ministère des Sports, en boycottant, hier, l’entraînement. Aux dernières nouvelles, des pourparlers ont été entamés pour trouver un consensus autour du problème. Interpellé sur cette affaire, le président de la fédération de basket, Me Babacar Ndiaye n’a pas voulu se prononcer. Cette crise intervient à quelques jours du tournoi de Dakar, prévu du 8 au 11 août. A noter que le Sénégal partage son groupe avec l’Angola, le Maroc et le Mozambique.

La prime de participation qui était initialement  arrêtée à 500 000 francs Cfa, a été doublée pour passer à 1 000 000 de francs Cfa. A cette prime de participation, s’ajoute une indemnité forfaitaire de 500 000 francs Cfa pour tous les joueurs présélectionnés, y compris les membres du staff technique et médical. Ces dispositions concernent les deux sélections masculine et féminine. Si pour l’équipe nationale féminine, ces mesures ont été acceptées et appréciées, en revanche, pour l’équipe nationale masculine, les pensionnaires demandent une augmentation de la prime de participation à hauteur de 1 5 00 000 francs Cfa et celle de l’indemnité forfaitaire à 800 000 francs Cfa. A l’état actuel des ressources du Département, ces prétentions ne peuvent être satisfaites, compte-tenu des contraintes budgétaires.

Wiwsport

À voir aussi

La Ligue Pro auditée

La Fédération sénégalaise de football (FSF) pense, qu’après dix ans d’existence, l’audit de la Ligue …

Une baisse trimestrielle des débarquements de 41,7% enregistré

La dégradation des débarquements de la pêche artisanale dans les régions de Thiès, Dakar et …