Accueil / POLITIQUE / Agé de 40 ans et engagé dans d’autres combats- Serigne Modou Bousso Dieng tourne le dos aux jeunes chefs religieux

Agé de 40 ans et engagé dans d’autres combats- Serigne Modou Bousso Dieng tourne le dos aux jeunes chefs religieux

Le Collectif des jeunes chefs religieux a procédé, ce week-end, à une réunion de préparation du renouvellement de ses instances en présence de membres de la structure et de certains même de ces détracteurs qui n’approuvent pas toujours ses prises de position.

A cette occasion, le désormais ex-jeune chef religieux leur a dit ceci : « Reprenez la Présidence de votre Collectif car je ne veux plus que l’on m’appelle jeune. J’ai maintenant 40 ans et en plus je dirige la Confédération Internationale des Familles religieuses (CIFAR) avec plus de 20 mille à travers plusieurs pays dont l’Iran ».

Ainsi, d’ici le Congrès du mouvement qui doit se tenir en février 2018, Serigne Modou va se débarrasser définitivement de ses habits de jeunes chefs religieux rattrapé qu’il a été par l’âge.

Sur son compagnonnage supposé avec le Président Macky Sall, il a mordicus fulminé que son soutien avec un homme politique qui qu’il soit est circonstanciel. « Nous ne soutenons personne et apprécions les situations en fonction des circonstances » a-t-il défendu tout en rajoutant qu’il a toujours eu pour priorité « l’intérêt supérieur de Touba » qu’il a n’ jamais remis en cause.

Serigne Touba ‘’important’’ que Blaise Diagne et Me Wade

Profitant de cette occasion, il a interpellé le Président Macky Sall pour lui demander de valoriser nos valeureux guides religieux à travers les édifices publics. Dans cette dynamique, il a soutenu que l’aéroport international Blaise Diagne (AIDB) doit plutôt porter le nom de Cheikh Ahmadou Bamba qui a été plus « important » à ses yeux que son parrain et Me Abdoulaye Wade compris.

Le guide religieux souvent engagé dans les batailles politiques n’a pas manqué de dénoncer le fait « que le Président Macy Sall ne donne pas assez d’importance aux fondateurs de nos confréries, source de nos croyances ».

Sur un autre registre, Serigne Modou Bousso Dieng a aussi interpellé le Maire de Saint-Louis Mansour Faye par ailleurs Ministre de l’Hydraulique pour lui faire savoir que « s’il croyait en Serigne Touba, il n’aurait pas remis la statue de Faidherbe de sitôt » car, à l’en croire, « il doit respecter la croyance des Mourides acquise sur le fait que ce n’est pas du tout un hasard si la statue est tombée un 05 septembre, la date où le vénéré guide avait prié dans la ville ».

Il dit « dénoncer son discours arrogant consistant à soutenir qu’aucune croyance et aucun fanatisme ne l’empêchera à remettre la statue à sa place ».

Il dit interpeller les populations de Saint-Louis sur « l’attitude arrogante » du maire et « l’exhorte à en tirer les conséquences au moment opportun ».

Khady Thiam Coly

À voir aussi

Carte nationale d’identité : La validité prorogée jusqu’au 31 août 2018

Repoussée une énième fois par le Président de la République, la date d’expiration des anciennes …

GO : Un ministre, ça démissionne ou ça….

« Un ministre, ça démissionne ou ça ferme sa gueule ». Souvent citée, jamais entendue de vive …