Accueil / ACTUALITES / Agression d’un cameraman : Le Synpics se constitue partie civile

Agression d’un cameraman : Le Synpics se constitue partie civile

Le Bureau exécutif national du Syndicat des professionnels de l’information etde la communication du Sénégal (SYNPICS) condamne, avec la dernière énergie, l’agression du caméraman Sérigne Dione du site kewoulo.info par le maire d’Ourossogui, Bocar Moussa Thiam. Cet incident est d’autant plus regrettable que le maire a trouvé le reporter en train d’interviewer des personnes dans le centre des femmes de la ville, déplore le Synpics. Qui révèle que le maire a également saccagé le matériel du reporter et entrainé quatre jours d’interruption temporaire du travail. Aussi, a-t-il avancé un fallacieux prétexte sur l’absence d’autorisation du reporter de venir à Ourossogui. Le SYNPICS dit mettre le maire devant ses responsabilités et ses actes délictuels tout en se constituant partie civile dans cette affaire qui relève du « banditisme d’un élu qui se croit dans un No man’s land. » Le Synpics met également en garde tous les hommes politiques qui seraient mus par une volonté de régler des comptes à des professionnels des médias. Et promet de faire face sur le terrain de la Justice.

À voir aussi

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …

193.000 tonnes par an au Sénégal 

La Journée mondiale du recyclage du plastique a été célébrée, hier, à Dakar. Le thème de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *