Accueil / ACTUALITES / Agression d’un cameraman : Le Synpics se constitue partie civile

Agression d’un cameraman : Le Synpics se constitue partie civile

Le Bureau exécutif national du Syndicat des professionnels de l’information etde la communication du Sénégal (SYNPICS) condamne, avec la dernière énergie, l’agression du caméraman Sérigne Dione du site kewoulo.info par le maire d’Ourossogui, Bocar Moussa Thiam. Cet incident est d’autant plus regrettable que le maire a trouvé le reporter en train d’interviewer des personnes dans le centre des femmes de la ville, déplore le Synpics. Qui révèle que le maire a également saccagé le matériel du reporter et entrainé quatre jours d’interruption temporaire du travail. Aussi, a-t-il avancé un fallacieux prétexte sur l’absence d’autorisation du reporter de venir à Ourossogui. Le SYNPICS dit mettre le maire devant ses responsabilités et ses actes délictuels tout en se constituant partie civile dans cette affaire qui relève du « banditisme d’un élu qui se croit dans un No man’s land. » Le Synpics met également en garde tous les hommes politiques qui seraient mus par une volonté de régler des comptes à des professionnels des médias. Et promet de faire face sur le terrain de la Justice.

À voir aussi

Suppression du poste de PM : Le projet de loi soumis au vote des députés

Le projet de loi portant réforme de la suppression du poste de Premier ministre a …

Licenciement annoncé: des travailleurs de l’AIBD menacent d’aller en grève

Des travailleurs de Limak-Aibd-Summa (Las), la société turque qui gère l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd), …