Accueil / ECONOMIE / Agriculture : 3000 citernes pour la résilience des femmes rurales sénégalaises

Agriculture : 3000 citernes pour la résilience des femmes rurales sénégalaises

Le Sénégal, en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), va octroyer trois mille citernes à 10 000 femmes, pour une gestion efficace et durable des ressources en eau et améliorer ainsi la résilience des communautés vulnérables face au changement climatique, a déclaré, mardi à Diamniadio (30 km de Dakar), le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Pape Abdoulaye Seck.

Ce projet qui repose sur l’approche « Agriculture Intelligente » face au climat (AIC), devrait permettre, d’après le Ministre Abdoulaye Seck, la diversification de l’agriculture, l’amplification de l’approche participative, la combinaison et l’utilisation optimale des facteurs dont l’eau, l’amélioration de la qualité des produits afin d’obtenir « une agriculture qui nous nourrit sans nous détruire ». Dr Abdoulaye Seck s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de lancement du projet « Renforcer la résilience des femmes vulnérables au Sénégal et au Sahel à travers l’adaptation au changement climatique, l’agro-écologie et la diversification des moyens d’existence ». Selon le chargé de programme au FAO Sénégal, Cheikh Guèye, la phase pilote de ce projet de deux millions de dollars US, qui s’inspire du «Programme 1 million de citernes» mis en œuvre au Brésil à travers le programme «Faim Zéro», a déjà été réalisée dans les régions de Louga (nord), Kaolack (centre) et Tambacounda (est) où « 300 femmes ont pu bénéficier de citernes ». Ce projet entre dans le cadre du programme «Un million de citernes pour le Sahel» qui a pour ambition de promouvoir et faciliter la mise en place de dispositifs de collecte et de stockage d’eau pluviale pour les communautés vulnérables. L’objectif est de permettre à des millions de personnes au Sahel d’accéder facilement à l’eau potable, de disposer d’un surplus pour renforcer leur production agricole familiale, d’améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle et de renforcer leur résilience.

APA

 

À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *