arton144099

Agriculture bio : les chefs d’Etat africains invités au respect de la résolution de Cotonou

Les membres de la Fédération nationale pour l’agriculture biologique (FENAB) ont exhorté, samedi, à Thiès, les chefs d’Etat africains au respect des termes de la résolution de Cotonou 2014, en faveur de la promotion de l’agriculture écologique et biologique.

 Ce plaidoyer est contenu dans une déclaration dite de Thiès, adoptée à l’issue d’un atelier de renforcement de capacité de cinq jours (du 18 au 22 août), pour la formation des acteurs sur l’agriculture biologique et écologique, et sur les TIC.

La troisième conférence ouest-africaine sur l’agriculture écologique et biologique s’est tenue à Cotonou du 27 au 29 août 2014 sur le thème : ‘Institutionnalisation de l’agriculture écologique et biologique en Afrique de l’Ouest’.

Dans la déclaration dite de Thiès, les participants invoquent les potentialités qu’à ce type d’agriculture de contribuer à la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté rurale et à la résilience au changement climatique.
Ils ont par ailleurs salué l’engagement de la Commission de l’Union africaine pour la facilitation et l’appui à la mise en place de l’Initiative agriculture écologique et biologique.
Le président de la FENAB, Doudou Diop, souligne que les producteurs sont sortis de cet atelier renforcés sur les techniques en agro-écologie, sur la recherche-vulgarisation, la formation et l’information- communication, ainsi que sur la chaîne de valeur et le développement des marchés.
Il a relevé que la Fédération a œuvré à la création de 176.000 emplois verts et aussi participé au changement de mentalité des populations dans le sens de la promotion des produits biologiques.
Selon lui, les membres de l’organisation paysanne ont également œuvré à restaurer la fertilité des sols pour rétablir l’équilibre des écosystèmes et à lutter contre la disparition de la biodiversité et les changements climatiques, pour préserver et améliorer la santé humaine, animale et végétale.
La FENAB regroupe six organisations d’appui, Enda Pronat, Agrécol Afrique, Green Sénégal, ASPAB, GIT et CEAS.
Elle compte aussi dans ses rangs dix huit organisations de producteurs réparties dans six zones agro-écologiques des Niayes, du Bassin arachidier, de la zone sylvo pastorale, de la vallée du fleuve Sénégal et de la Casamance.
Elle compte vingt deux mille (22.000) membres à travers le territoire national.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …