Accueil / ECONOMIE / Agriculture sénégalaise- Fin de la première phase du PRACAS avec une hausse de la production

Agriculture sénégalaise- Fin de la première phase du PRACAS avec une hausse de la production

La campagne agricole 2017-2018, marquant la fin de la première phase du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise(PRACAS) (2014-2017), s’est distinguée par de fortes progressions des productions vivrière, industrielle (ou d’exportation) et horticole.

Les résultats provisoires tablent sur une production céréalière de 2 553 381 tonnes en 2017-2018, en hausse de 20,2% par rapport à la campagne précédente, selon la Direction générale de la planification et des politiques économiques. Cette performance est principalement liée à la bonne orientation de la culture du mil avec 891 069 tonnes. Les récoltes de riz et de maïs se sont, également, respectivement accrues de 7,4% et 20,6% pour s’établir à 1 015 334 tonnes et 417 259 tonnes. Au total, le renforcement de la production céréalière traduit les effets combinés d’une bonne pluviométrie et de l’augmentation des superficies cultivées à 1 701 046 hectares. Concernant les rendements, lit-t-on dans la note de conjoncture du quartier  trimestre 2017, la culture du mil a atteint 947 kg/ha en 2017-2018, soit un gain moyen de 251 kg/ha, par rapport à 2016-2017. En revanche, les rendements de la riziculture sont restés quasi-stables.

En référence à l’objectif d’autosuffisance en riz du PRACAS (1 600 502 tonnes de riz paddy), un taux de 63,4% est atteint. S’agissant des cultures industrielles ou d’exportation, la campagne 2017-2018, comparée à la précédente, est marquée par de fortes hausses des récoltes pour l’essentiel des spéculations industrielles ou d’exportation. En effet, les productions arachidière, cotonnière, de pastèque et de sésame, se sont respectivement établies à 1 411 574 tonnes, 20 000 tonnes, 801 417 tonnes et 14 033 tonnes, se renforçant de 42,4%, 31,9%, 181,7% et 16,4% par rapport à 2016-2017. Par ailleurs, la récolte arachidière à l’hectare a atteint 1,126 tonne (soit un gain de 308 kg/ha), favorisée par des semences de qualité et une bonne pluviométrie. Ainsi,  ainsi  précise  la source, l’objectif visé dans le cadre du PRACAS, à savoir 1 000 000 tonnes, a été largement dépassé. Quant à horticulture, les résultats préliminaires de la production 2017/2018 s’établissent à 1 520 191 tonnes, en hausse de 26,0% par rapport à la campagne précédente. Cette situation traduit, explique-t-on, par la performance de la culture de légumes (81% de la production horticole totale). En effet, de bons résultats ont été enregistrés pour la pomme de terre, la tomate cerise et  la tomate industrielle. Les récoltes s’établissant respectivement à 90 000 tonnes, 129 195 tonnes et 80 000 tonnes. Par ailleurs, la production d’oignon a progressé de 1,7% pour atteindre à 400 000 tonnes, confirmant son dynamisme de ces trois dernières années. Pour ce qui est des  fruits, la production s’est renforcée de 13,8% entre les deux dernières campagnes.

Zachari BADJI

À voir aussi

«Le Sénégal est sur une bonne trajectoire de l’émergence agricole » 

Le  Sénégal a procédé hier à  la quatrième édition de la  revue conjointe du secteur …

Budget 2019: Amadou Ba pèse 245 milliards

Le  budget du Ministère de l’Economie et des Finances et du Plan pour l’année 2019 …