Accueil / ACTUALITES / AHMET KHALIFA NIASS, «Karim ne boit pas et ne fume pas !»

AHMET KHALIFA NIASS, «Karim ne boit pas et ne fume pas !»

Le leader du Front des Alliances Patriotiques (FAP) Ahmet Khalifa Niass s’est confié à votre site préféré lesenegalais.net sur des questions qui touchent à la vie de notre nation. C’est ainsi qu’il s’est prononcé sur les pseudos révélations de Wikileaks, sur l’affaire Karim Wade et la drogue au Maroc, la situation en Libye, mais aussi et surtout sur les allégations « infondées » de Robert Bourgi faisant état d’un financement par des Chefs d’Etat africains dont Me Abdoulaye Wade de la campagne de Jacques Chirac en 2002.

LES REVELATIONS DE WIKILEAKS

«Wikileaks est une sorte de rond point où tout le monde vient déposer ses baluchons avec des contenus différents. Et les gens sachant que, Wekeleaks, à la différence d’un organe d’information, a deux inconvénients lorsqu’il nous sert de ressources car étant dans l’impossibilité de vérifier l’information qui lui parvient et la protection de la source qui sont les principes fondamentaux du journalisme. Or, un journaliste est tenu de vérifier l’information avant de la diffuser. En créant une intox, elle est diffusée rapidement et gratuitement sans un retour pour la vérification. En ce moment, personne n’est en sécurité parce que n’importe qui peut écrire n’importe quoi et l’envoyer à Wikileaks. Dès lors, chacun peut tirer son information de Wekeleaks. C’est pourquoi d’ailleurs, les grands organes comme «Le Monde» ont refusé de diffuser des informations qu’ils ne peuvent pas vérifier et sans protéger la source. Ça pose problème, mais l’outil est certainement nécessaire parce que ça permet de comprendre beaucoup de chose. Mais il manque un filtre.



AFFAIRE KARIM WADE ET LA DROGUE

Depuis que j’ai senti que Karim Wade est l’otage du Mouvement la Génération du Concret, je m’en suis lavé les mains parce qu’il a, à mon avis perdu, sa liberté de Mouvement et je ne m’en suis pas caché. Mais aujourd’hui, je dois témoigner pour l’histoire en tant qu’un être mortel qui doit craindre Dieu dans tout ce qu’il fait ou dit. Et je peux dire pratiquement que j’ai élevé Karim Wade. J’ai toujours dit qu’il a le même âge que mon fils aîné, ils ont fréquenté les mêmes écoles. Karim Wade est à peine plus âgé que lui que de 90 jours. Je peux attester que Karim ne fume pas et ne boit pas. Je peux l’affirmer. Il ne fume pas, il ne boit pas. Moi-même, j’ai eu à rencontrer plusieurs fois l’actuel roi du Maroc quand il n’était pas encore roi parce que c’est son père qui me l’avait confié. Je parle sous le contrôle de toute autorité marocaine. Je dis c’est son père qui me l’avait confié personnellement. Et toujours, il me donne un bisou sur l’épaule et me dit : «Vous êtes mon oncle et je ne trahirai jamais ce qui vous lie à mon père.»

Alors, je le rencontre souvent, et à chaque fois, il me parle avec éloge de la personne de Karim Wade. Donc, il m’en a parlé à chaque fois qu’on s’est rencontré dans des termes très élogieux. Dans le privé, il dit que c’est son ami. Un roi ne s’accompagne pas avec quelqu’un sans l’avoir connu complètement à travers ses services secrets. Alors sur ce plan-là, je voudrai revenir sur un point qui me paraît très important sur la manière dont notre presse a publié l’information. C’est vraiment une montagne qui accouche d’une souris. Parce qu’ils font des titres qui nous font croire que Karim Wade avait des centaines de kilogramme de hachich. Ça nous fait croire qu’il avait un avion rempli de drogue. Or, telle n’est pas le cas. Mais compte tenu du contexte dans lequel nous sommes et de l’enjeu électoral où les gens attaquent la constitutionnalité de la candidature de Me Abdoulaye Wade, on peut penser qu’une personne « intelligente » puisse véhiculer cette information. Il y a des attaques pour fragiliser Wade et sa famille. Et sur ce plan-là, j’en veux personnellement à Wade.

Parce que je lui ai dit qu’un pouvoir, certes se conquiert, mais une fois conquis, se protège. Or Abdoulaye Wade ne fait rien pour protéger son pouvoir. Il n’a personne pour le protéger ou le défendre, ni lui, ni sa famille ou son régime. N’importe qui peut dire du n’importe quoi de Wade et de son régime et rien ne se passe. Malgré ses réalisations, ses qualités, tout ce qu’il fait, il est toujours attaqué. Quand une maison est en chantier, on a besoin de tout le monde pour la main d’œuvre. Mais une fois qu’elle est finie, tout le monde doit dégager pour ne laisser que ceux y sont utiles. Mais Wade garde les mêmes qui ont conquis le pouvoir. Non ! Il doit passer à une autre phase. La douane et la police sont présentes partout, contrairement à ce que les gens croient. Il n’y a pas une zone interdite à la douane ou à la police. Même quand un roi voyage, dans son entourage, il y a la police et la douane.



AFFAIRE ROBERT BOURGI SUR LE FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE CHIRAC

Il faut commencer par lire les différentes déclarations de Robert Bourgi dans le temps. D’abord, il s’est attaqué strictement à la personne de Karim Wade sans aller plus loin. Et cela relève de ce que l’on appelle : « Retiens-moi sinon je pars». Personne n’a réagi, ou pratiquement. Après, il est monté au niveau de Wade. Certainement, il a, par des canaux sous terraines, dit aux autres Chefs d’Etat africains, Attention ! « J’ai visé Wade et vous serez les prochains.» Probablement ces derniers n’ont pas réagi. Alors, nous connaissons les vols en réunion qui constituent un fait aggravant. Mais ce n’est pas un délit commis par les Chefs d’Etat en réunion. Et il dit aux gens que plusieurs Chefs d’Etat africains (cinq) sont partis en France avec des valises d’argent pour venir les donner à un Chef d’Etat français en exercice. Or, les Chefs d’Etat ne peuvent pas se rencontrer à Paris si ce n’est à l’occasion d’un sommet. Or, à cette date, il n’y a pas eu de sommet qui puisse réunir ces chefs d’Etat à Paris. Savez-vous qu’à Paris, si vous voulez changer ou introduire dans votre compte bancaire 10.000 euros, vous êtes suspectés par la banque de France de blanchiment d’argent, à fortiori s’il s’agit de plusieurs millions.

D’ailleurs, les valises des Chefs d’Etat passent dans les rayons lasers. Je ne peux pas y croire. Lorsque quelqu’un qui a connu des secrets fait un déballage, il faut vous dire deux choses : La première, c’est qu’il s’agit de quelqu’un qui se sent fini. Parce que si une personne sait qu’il va encore connaître des secrets, dès qu’il déballe personne ne peut démentir. La deuxième chose est que, s’il a pu garder ces secrets pendants des années sans penser qu’il devait les révéler au grand public, il ne peut les garder pour toute sa vie. Cela veut dire qu’il a subi une volonté plus forte que la sienne qui lui fait parler. Ou Robert Bourgi est fini, ou il est victime d’un chantage. Il y a Jacques Chirac qui connaissait tous les secrets de l’Afrique mais qui n’a jamais parlé. Même si ces allégations ne touchent pas le Chef d’Etat français actuel Nicolas Sarkozy, il n’est pas exempt de reproches du moment où il a été accusé publiquement par Seïf Al-Islam. Les révélations sur l’affaire Betancourt où le juge a été dessaisi du dossier en offre une parfaite illustration. Or, la procédure de dessaisissement qui doit provenir de la hiérarchie n’a pas été respectée. Ça veut dire ce que ça veut dire. Je ne veux pas trop m’immiscer dans des affaires qui ne sont pas miennes. Mais je veux dire par là que Même Sarkozy et Jean Marie Le Pen ne sont pas tout à fait à l’abri de ces allégations.



AFFAIRE KADHAFI

Tout le monde sait que Kadhafi est en Libye. Et tous ceux qui le connaissent y compris les insurgés disent que ce n’est pas le genre de personnes qui va fuir et se refugier ailleurs et qu’il va combattre jusqu’à la mort. Aujourd’hui, Kadhafi tient encore la moitié géographique de la Libye et peut être qu’il contrôle la moitié de la population. Ma dernière discussion avec Kadhafi remonte à une dizaine de jours. Mais hier (lundi), j’ai reçu un coup de fil d’un membre de son entourage qui l’a vu la veille (dimanche). Parce que, pour des raisons de sécurité, Kadhafi ne parle plus au téléphone en temps réel.

Mettez-vous à sa place ! Est-ce qu’aujourd’hui, si la France bombarde le Sénégal pour imposer le Mfdc, vous direz à Wade en ce moment d’abandonner le pouvoir ou de combattre jusqu’à la mort? Personne ne doit demander à Kadhafi d’abandonner le pouvoir. Il est victime d’une agression étrangère. Kadhafi et son pays font encore l’objet d’une agression pour s’accaparer du pétrole libyen et de l’argent qu’il a amassé depuis 40 ans. L’argent est là, alors que l’Europe est en banque route y compris la France. La France doit avoir à partir de cette semaine, un déclassement de ses banques, ce qui implique un déclassement du pays qui va perdre ses 3A comme les USA. Et pour compenser cela, ils ont besoin du pétrole.

Oui oui…le roi d’Arabie Saoudite nous l’a dit lors de la Oumra. Il nous a dit que la Libye a été prise par Al-Qaïda et que ce sont les américains qui l’ont annoncé à travers un rapport. Il ajoute que maintenant nous devons tous avoir peur en Arabie Saoudite et au Sénégal.



LeSenegalais.net

À voir aussi

Ziguinchor : Le  PM annonce la construction d’un marché sous-régional

Le Premier ministre était hier au chevet des sinistrés de l’incendie du marché Tilène de …

Sen Tv: Thiamass claque la porte

Le Pdg de D-media Bougane Guéye Dany vient encore de perdre un de ses éléments. …