Accueil / SANTE / AÏDA IYANNE  THIAM, MÉDECIN-CHEF DU CENTRE DE SANTÉ DE GRAND DAKAR « Nous sommes confrontés à des problèmes financiers »

AÏDA IYANNE  THIAM, MÉDECIN-CHEF DU CENTRE DE SANTÉ DE GRAND DAKAR « Nous sommes confrontés à des problèmes financiers »

 Une journée de « Set Sétal » a été organisée, hier, au Centre de santé de Grand Dakar. S’exprimant par la même occasion, Aïda Iyanne Thiam, médecin-chef dudit Centre de santé a indiqué que la structure sanitaire est confrontée à des problèmes financiers et cela, soutient-elle, rend le travail difficile.

Les populations de Grand Dakar étaient sorties, hier, pour répondre à l’appel des autorités sanitaires de leur localité. C’est dans le cadre de la journée de « Set Sétal » initiée par les travailleurs du Centre de santé de Grand Dakar.  Récemment nommée médecin-chef, Aïda Iyanne Thiam a déclaré que leur structure de santé est  confrontée à des problèmes de moyens qui font que les activités du Centre de santé ne se déroulent pas comme elle le souhaite. « Comme tous les postes de santé qui sont dans des zones démunies, nous sommes confrontés à des problèmes financiers. C’est dans ce sens que nous avons voulu impliquer les populations dans les différentes activités que nous menons pour qu’elles viennent pendant qu’elles sont en bonne santé, participer à nos activités », déclare Mme Thiam. Et de renchérir : « Nous le faisons de manière période et nous adressons des courriers aux autorités pour leur exposer le problème du Centre de santé afin qu’elles puissent nous venir en aide. Nous adressons également des courriers aux autorités qui habitent à Grand Dakar pour qu’elles prennent part à nos différentes activités. Cela est un prétexte pour que ces autorités viennent visiter le centre afin de constater de visu les problèmes auxquels nous sommes confrontés ».

Il faut dire que les autorités  municipales, délégués de quartier, entre autres personnes, ont pris part à cette journée. Le médecin- chef a profité de leur présence pour déclarer que la santé coute cher. « Nous ne pouvons pas compter sur nos propres moyens pour satisfaire les patients. C’est la raison pour laquelle nous tendons la main à nos autorités pour qu’elles viennent soutenir le Centre de santé », lance Mme Thiam selon qui, leur priorité est d’équiper le centre mais aussi de le rendre propre.

Pour sa part, El Hadji Omar Diarra, président du comité de santé de Grand Dakar est revenu sur l’importance de la journée. « C’est une journée de nettoiement que le Centre de santé a bien voulu organiser pour prendre en compte l’environnement interne et l’environnement externe. C’est-à-dire que nous voulions, dans le cadre de la propreté, améliorer le cadre de vie et les conditions de vie des travailleurs et des patients. Nous pensons qu’un Centre de santé, c’est d’abord la propreté et l’hygiène. C’est pourquoi, avec le médecin-chef, nous avons voulu organiser cette journée. Nous sommes à notre 3e journée de nettoiement », souligne-t-il.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

8eme édition du Sisdak- le financement de la santé pour tendre vers la couverture sanitaire universelle

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec le Centre International …

Dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus

La neuvième édition de la journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et …