Accueil / POLITIQUE / Aida Mbodj sur la réduction ou non du mandat « Macky Sall tente de nous divertir

Aida Mbodj sur la réduction ou non du mandat « Macky Sall tente de nous divertir

 

Aïda Mbodji ne veut pas se laisser divertir par la polémique autour de la réduction ou non du mandat présidentiel. Elle reste fortement convaincue que le chef de l’État ne va pas se dédire. «Il faut que les gens sachent que le Président Macky Sall tente seulement de nous divertir. Mais nous connaissons ses stratégies. Il a été à l’école du Parti démocratique sénégalais  de Me Abdoulaye Wade que nous avons fréquentée comme lui. Mais j’estime que Macky Sall ne saurait nous divertir » a fait savoir l’ex maire de Mairesse de Bambey.  Ces propos ont eté tenus lors de la mise sur pied de la cellule communale du mouvement politique «Alliance nationale pour la démocratie (And)/saxal Liguey» dirigé par Aïda Mbodji. Elle se dit prête en perspective de la prochaine présidentielle et met en garde le locataire du Palais de la République. «À la vue de la grande manifestation de cette après-midi à Mbacké, Macky Sall devra se faire à l’idée que nous ne sommes pas une opposition inerte. Nous sommes en train de nous préparer, de nous mobiliser, de faire un maillage dans le cadre de notre mouvement qui est l’And/Saxal Liguey», ajoute la présidente du Conseil départemental de Bambey.  Aïda Mbodji de marteler avec force conviction que Macky Sall ne peut pas revenir sur l’engagement qu’il avait pris devant les Sénégalais de faire un mandat de cinq ans. «Son engagement a une valeur juridique», affirme l’ancienne ministre de la Femme. Avant d’ajouter : «Macky Sall a la possibilité d’utiliser la voie législative. Je lui rappelle que c’est lui seul qui avait présidé la révision de l’article 27 au niveau de l’Assemblée nationale en septembre 2008. J’avais personnellement présidé la plénière jusqu’à la suspension avant que Macky Sall ne vienne présider pour la révision de ce même article 27 qui avait été voté pour ramener le mandat présidentiel de cinq à sept ans. S’il veut respecter ses engagements, Macky Sall n’a qu’à restaurer les cinq ans. La réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans était une des conditions de l’élection de Macky Sall en 2012».

Rewmi.com/FBF

Share This:

À voir aussi

COUVERTURE MÉDIATIQUE DES LÉGISLATIVES DU 30 JUILLET  Le Cnra n’accorde aucune dérogation

Précision de la Cnra : la couverture médiatique des activités des listes en compétition pour …