Accueil / ACTUALITES / Air France menace de ne pas atterrir à l’AIBD

Air France menace de ne pas atterrir à l’AIBD

C’est une information que nous tenons de nos confrères de Jeune Afrique ! A les en croire, certaines compagnies menacent de ne pas atterrir à l’AIBD. Au sein d’Air France, des sources confirment, écrivent-ils dans leur dernière livraison, l’état de nervosité dû au changement de société aéroportuaire. Toujours selon J.A, si les autorités sénégalaises font bonne figure, il faudra à l’évidence quelques semaines d’ajustement, voire quelques mois, pour que tout soit au point. En réalité, à moins d’une semaine de l’inauguration de ce nouvel aéroport, la nouvelle société chargée de l’assistance au sol Assistance Aide Services (2AS) n’avait toujours pas obtenu toutes ses certifications. Par ailleurs, les critiques fusent au sujet du terminal cargo -jugé trop petit- d’autant qu’il ne sera pas achevé le…7 décembre 2017 (date de l’inauguration). Compte non tenu des autres désagréments, allusion faite à l’éloignement de cet aéroport de la capitale sénégalaise. Figurez-vous qu’aussi bien pour le personnel que les passagers, le coût du transport est cher. Qui plus est, la durée du transport n’est pas pour arranger le personnel et les passagers de cet aéroport assez éloigné, accessible via une autoroute comportant trois péages et, osons-le dire, régulièrement encombrée aux heures de pointe.

Nous avons pu glaner de Jeune Afrique (dans sa livraison à paraître ce lundi) ce courrier adressé le 9 novembre au Ministre des Transports, Maïmouna Ndoye Seck, par Alexandre de Juniac, qui n’est autre que le Directeur de l’Association du Transport Aérien International (IATA). Le grand syndicat des compagnies aériennes y fait part aux autorités sénégalaises de ses craintes concernant, notamment, les difficultés d’approvisionnement en kérosène, déplorant le manque d’informations concernant le nouvel aéroport. Et vous savez quoi ? Au 28 novembre, les compagnies aériennes n’avaient toujours pas été autorisées à inspecter les installations de ravitaillement.

À voir aussi

GO: Des députés malgaches « parrainent » la rue

Comme quoi, croire que la démocratie ne sera pas partout la même en Afrique, risque …

Chasse à l’homme entre la France et l’Italie  Un nouveau Ku Klux Klan traque les migrants africains

Un navire, des drones, des hélicoptères, un avion et une centaine de militants d’extrême droite, …