Accueil / ECONOMIE / AIS Dakar, capitale de l’Internet du 29 avril au 11 mai

AIS Dakar, capitale de l’Internet du 29 avril au 11 mai

Le Ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique, Abdoulaye Baldé, et le Directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abdou Karim Sall, ont fait face à presse hier. C’est  en prélude du Sommet africain de l’Internet (AIS) prévu du 29 avril au 11 mai 2018 à Dakar.

Les  experts  africains  et internationaux  du secteur des TIC, ainsi que  les utilisateurs des services internet, seront dans la capitale sénégalaise du 29 avril au 11 mai 2018, pour le Sommet africain de l’Internet (AIS). L’information a été donnée par Abdoulaye Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique. D’après lui, le sommet africain de l’internet est un évènement phare qui regroupe les organisations s’occupant de la gouvernance et de la coordination de l’internet, telles que AFRINIC et AFNOG, et se veut une plateforme internationale privilégiée de promotion des produits et services des TIC en Afrique. « L’AIS constitue l’un des évènements majeurs du secteur des  technologies de l’information et de la communication (TIC), combinant conférences, formations et réseautage sur le sujet du développement de l’internet dans la zone africaine », a-t-soutenu. A l’en croire, l’édition de cette année qui  sera organisée par le Sénégal,  cadre bien avec la  mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique « SN2025 », notamment avec son volet renforcement de capacités des professionnels du secteur, mais également avec celui du renforcement de la coopération régionale et internationale.

650 délégués de 54 pays africains attendus à Dakar

Selon M. Baldé, l’internet constitue un catalyseur déterminant pour le reste de l’économie et pour le développement social. Fort de ce constat, le Sénégal a toujours soutenu le développement de l’internet et toujours adopté une gouvernance de l’internet basée sur un modèle  consensuel et multipartite, avec l’implication de l’ensemble  des parties prenantes : secteur public, privé et la société civile. « Le Président de la République Macky Sall procédera à l’ouverture de la cérémonie avec la participation d’environ 650 délégués de 54 pays  africains, venant des secteurs privés et public, des opérateurs de télécommunication, des organismes internationaux et de la société  civile », a  informé le Ministre  de la  Communication et de l’Economie numérique.  Pour une  réussite de cet  évènement phare, ce dernier a  lancé à nouveau un appel aux acteurs de l’écosystème pour une forte implication du secteur afin de rehausser l’image du Sénégal à l’échelle  internationale et confirmer encore une fois son leadership régional  dans le domaine des TIC. Quant à Abdou Karim Sall, Directeur général de l’ARTP, il a fait savoir que l’internet est devenu indispensable pour toute société qui aspire à l’émergence. Et d’ajouter que « dans certains pays, c’est devenu un droit fondamental inscrit dans la constitution. Dans d’autres, c’est un outil incontournable pour toute innovation du 21e siècle ». Ce sommet annuel, a-t-il rappelé, se tient depuis 2013 à travers l’Afrique.

70 Sénégalais pour participer gratuitement à l’AIS

Cette rencontre sera un moment privilégié d’échange entre l’ensemble des organisations chargées de la coordination  de l’internet  africain, des opérateurs, les institutions de régulation, les autorités  gouvernementales, les acteurs de l’éducation, de la recherche et le régulateur mondial de l’internet. « Nous allons permettre à près de 70 Sénégalais d’y participer gratuitement », a laissé entendre le DG de l’ARTP. Il s’agit, entre autres, des professionnels de l’administration  sénégalaise, de la présidence de la République, de la primature, de la douane, de l’ADIE, des professeurs, des étudiants des entrepreneurs et d’opérateurs de télécommunication.

Zachari BADJI  

À voir aussi

Production industrielle :L’activité enregistre une hausse de 3,8%

La production des industries mécaniques, des matériaux de construction, extractives et de production d’énergie, a …

Négociations sociales :Le CNP fait son bilan

Le Conseil national du Patronat (CNP) du Sénégal a organisé, hier à Dakar, une journée …