Accueil / CULTURE / Akon à la Soirée ‘After Party’: Une publicité mensongère au grand dam des jeunes Dakarois

Akon à la Soirée ‘After Party’: Une publicité mensongère au grand dam des jeunes Dakarois

La venue de la star mondiale à Dakar pour le lancement de la Fondation «Konfidence» mise sur pied en collaboration avec son pote, Dioufy, a été exploitée par des promoteurs malhonnêtes. En effet, le Sénat a profité de la présence de Akon à Djolof pour arnaquer des Jeune fans de l’ami de Snoop et faire vendre leur soirée.

Source: L’Observateur
Le Méridien Président était chaud ce Samedi. Ah! oui! Ça a bardé devant l’entrée du Sénat (la discothèque de l’hôtel). Et pour cause, des milliers de jeunes dakarois ont pris d’assaut les lieux, dans l’espoir de voir la star mondiale d’origine sénégalaise. Ceci, après une publicité mensongère de promoteurs sans scrupules, qui a vite fait d’annoncer un After Party avec Akon au lendemain du lancement officiel de «Konfidence». Voyez vous ça ! Quelle honte.

De plus ils ont vendu tous les tickets d’entrée pour signifier ensuite que la soirée sera à guichet fermé. Et il fallait voir ces pauvres enfants, tous sapés made in Usa pour se rendre à la soirée. Ils étaient des milliers devant le Sénat et à l’intérieur, avec leur dégagement de «Kana». Et patatra ! Comme la boîte était pleine à craquer, les videurs ont refusé l’entrée à ces jeunes enfants. Eh ! oui ! C’étaient des jeunes, même très jeunes adolescents.

On en voyait même qui n’avaient même pas 15ans, tout excités à l’idée de voir Alioune. Sauf que le copain et boss de Zoss (soos ! soosaat !), est rentré l’après-midi même. À 17h pile, le fils du percussionniste Mor Thiam, s’est envolé en compagnie de celui-ci. Là, aussi paraît-il, notre consoeur Mame Maty Fall a du suer sang et eau pour filmer la star dans son émission ( Punk id en version sénégalaise). Les Sénégalais oublient qu’Akon est Sénégalais certes mais « nak », il réfléchit comme un Américain, une star américaine.

Mais, bon ! Revenons à notre soirée au Sénat. Pour dire que nak trop, c’est trop ! Parce que les pauvres jeunes venus si nombreux, n’ont non seulement pas vu l’ombre de Akon, mais ils ont été malmenés comme ce n’est pas permis, par les videurs, alors qu’ils ont acheté leur ticket d’entrée à 10 000 f à l’avance. Et dire que ces promoteurs se disent acteurs culturels. Nous avons tenté à plusieurs reprises d’entrer en contact avec les responsables du Sénat. Mais son téléphone sonnait toujours dans le vide.


À voir aussi

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …

Visite de Macron au Sénégal Les acteurs culturels dévoilent la face cachée entre Paris et Dakar

 La visite du Président des français au Sénégal suscite beaucoup de réactions. Les acteurs culturels …